Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

McDonald’s investit dans la viande halal

Rédigé par lila13@hotmail.co.uk | Vendredi 26 Juin 2009



McDonald’s investit dans la viande halal
Garantir la qualité des viandes utilisées dans les fast-foods n’est pas chose aisée. McDonald’s Maroc (First Rest International) en est bien conscient. L’enseigne a mis en place un dispositif pour assurer la traçabilité de ses produits de la ferme au restaurant. L’accent est ainsi mis sur les procédures halal liées au rite musulman. Un travail qui s’effectue en particulier avec les principales filières dont celle du bœuf. « L’exigence de qualité conduit à une forte implication de l’enseigne, dès les premiers maillons de la chaîne alimentaire », indique Ignacio Blanco-Traba, directeur commercial de la filière bœuf de la région Europe.

Ainsi, c’est à la ferme Hnos Franco à Talavera de la Reina, à 150 km de Tolede en Espagne, que s’approvisionne McDonald’s Maroc. La ferme, spécialisée dans l’élevage de veaux et de jeunes taureaux, s’étend sur 3.000 hectares. Elle compte 6.000 jeunes animaux et 1.500 vaches avec un potentiel d’élevage de 30.000 animaux. Chez les éleveurs, l’état du cheptel est surveillé régulièrement.

Chaque animal destiné à la production pour les restaurants McDonald’s est identifié grâce à 2 boucles d’oreille numérotées. Ce numéro figure sur un passeport dans lequel sont consignées toutes les informations concernant son origine. Le passeport est délivré au maximum 7 jours après la naissance de l’animal. A l’abattoir, un numéro d’abattage lui est attribué en liaison avec son numéro d’identification. Sur le site de production, les données de traçabilité sont saisies afin de suivre son cheminement tout le long des étapes de transformation.

Ainsi, au site de transformation à Esca Food Solutions, fournisseur de McDonald’s Maroc, les muscles sont contrôlés. Ils sont mélangés et hachés sans ajout de matière grasse. Les steaks hachés sont ensuite surgelés. Des échantillons, prélevés parmi ces steaks surgelés, sont contrôlés et analysés par un laboratoire. Des tests de cuisson sont également effectués. « Ce sont des muscles identifiés et correspondant principalement aux parties avant du bœuf qui sont sélectionnés pour la confection de nos steaks hachés », indique José Maria del Rio Martin, directeur général d’Esca Food Solutions.

Par ailleurs, l’abattage s’effectue selon le rite musulman, encadré et réalisé par des sacrificateurs agréés par l’Institut Halal de Madrid. L’abattage rituel est garanti par la délivrance d’un certificat attestant que les animaux ont été abattus conformément au rite halal.

A noter que McDonald’s Maroc travaille avec Esca depuis 2000. Mais la fermeture du marché européen suite à la crise de la vache folle a obligé l’enseigne de s’orienter vers les marchés australien et argentin. Les deux partenaires ont repris la collaboration en octobre 2008 après la levée de l’interdiction.

A signaler que l’enseigne américaine compte aujourd’hui 23 restaurants au Maroc répartis dans 9 villes qui écoulent 40 à 50 tonnes de viandes par mois. Selon une étude réalisée par McDonald’s, 6 Marocains sur 10 visitent un restaurant de l’enseigne au moins une fois par mois. De même, plus de 13 millions de steaks hachés ont été vendus en 2008, selon la même étude.

Centrale de distribution

L’approvisionnement de McDonald’s Maroc est assuré par la centrale de distribution Foodipex. La production locale représente 50 % des volumes de produits utilisés par McDonald’s. Ce sont donc 200 tonnes de salade, 300 tonnes de pain, 300 tonnes de huile, 890 tonnes de boissons froides et 400 tonnes d’emballages (serviettes, boîtes, pailles). La centrale assure également l’importation de 800 tonnes de bœufs, 310 tonnes de poulets et 1.800 tonnes de frites. Créée en 1992, la centrale est un complexe logistique qui s’étend sur plus de 2 hectares dans la zone industrielle de Nouaceur. Distributeur exclusif de McDonald’s au début, la centrale desservent également plusieurs clients. « Nous travaillons aujourd’hui avec 18 fournisseurs différents et 5 centres de distribution en direct », indique Hossein Tazi, directeur général de Foodipex.



Auteur : Tarik Hari
Source : LEconomiste.com





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu