Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Marie Laforêt condamnée pour discrimination raciale

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Janvier 2012



Il n’y avait pas de quoi « fouetter un chien », selon beaucoup de personnalités musulmanes, mais le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) avait maintenu sa plainte. La chanteuse Marie Laforêt a été condamnée par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris à un euro de dommages et intérêts symboliques et 500 euros d’amende avec sursis pour « discrimination raciale ».

L’affaire remonte à 2009. A l’époque, la chanteuse a besoin d’effectuer des travaux sur la terrasse de son appartement parisien et décide de faire paraitre une annonce d’emploi sur un site spécialisé. Elle écrira en fin d’annonce « petit chien (chihuahua ), allergique ou musulman orthodoxe s’abstenir ». La précision fera bondir le Mrap qui portera plainte.

L’avocat de Marie Laforêt, David Koubbi, avait alors assuré de la bonne foi de la chanteuse « dont l’un des fils se prénomme Jean Mehdi et qui a toujours manifesté de l’intérêt et de l’admiration pour la religion musulmane ». « Elle savait que la présence du chien pouvait heurter les convictions religieuses de musulmans orthodoxes », avait-il précisé.

Le tribunal s’est pourtant rangé du côté des plaignants estimant que « quels que soient les mobiles qui aient pu animer la prévenue, la formulation explicite établit la volonté de ne pas embaucher les personnes concernées ».

Lire aussi :
Le COJEP distingue Mouloud Aounit, Rokhaya Diallo et Kamel Meziti
Affaire Ajimi : le MRAP exige avec force que justice soit enfin rendue à la mémoire de Hakim Ajimi
Le MRAP solidaire du théâtre de Jenine




Loading














Recevez le meilleur de l'actu