Connectez-vous S'inscrire






Archives

Manifestation contre les massacres en Palestine

| Vendredi 10 Novembre 2006

Samedi 11 novembre une manifestation nationale est organisée par diverses associations de soutien au peuple palestinien. Dans la capitale, c’est place de la Bastille à partir de 15h que se retrouveront les manifestants. Un appel en soutien au peuple palestinien et en protestation contre les massacres perpétrés par l’armée israélienne ses derniers jours à Beit Hanoun, dans la bande de Gaza.



Manifestation contre les massacres en Palestine
Le mot d’ordre : « dire stop aux massacres du peuple palestinien ! » Les évènements tragiques de la semaine passée dans la bande de Gaza ont été l’élément déclencheur. L’armée israélienne a bombardé des maisons civiles dans la ville de Beit Hanoun, tôt mercredi 8 novembre, faisant ainsi 18 morts dont de nombreuses femmes et enfants et blessant 55 personnes. Plus de 300 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza depuis l’enlèvement du caporal israélien Gilad Shalit, le 25 juin.

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés pendant que les Palestiniens se font massacrer par l'armée israélienne. Même si nos politiciens se taisent, même si les médias se refusent à couvrir les actions de protestation, montrons-leur que nous sommes encore debout : rassemblons-nous dans toutes les villes de France samedi prochain. A Paris à 15 H Place de la Bastille ! » peut-on lire dans le communiqué d'appel au rassemblement.

« Ces hommes, ces femmes, ces enfants attendent que des êtres humains dans le reste du monde s'élèvent contre la barbarie dont ils sont victimes, contre la politique du deux poids, deux mesures qui permet à Israël d'utiliser des missiles, des bombes à fragmentation, au phosphore contre des gens sans défense. » Les signataires de cet appel sont entre autres, CAPJPO-EuroPalestine, le Mouvement de Soutien à la Résistance du Peuple Palestinien, Droits devant !! SOS Sexisme, l'Union générale des étudiants de Palestine (GUPS), l’AFPS Ile de France.

Les associations, notamment le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, Americans Against the War (AAW-France) , Collectif Paix-Palestine-Israël de Saint-Denis , l’ Union juive française pour la Paix, Génération Palestine), le Parti Communiste Français (PCF) et libanais (PCL), Participation et spiritualité musulmanes (PSM), appellent à « mettre fin à l'impunité d'Israël, l'Europe et la France doivent agir pour l'application du droit international, et revenir sur les sanctions qui frappent la démocratie palestinienne. » Les revendications sont entres autres, la fin de l'occupation israélienne, le démantèlement de toutes les colonies et du Mur de l'Apartheid, le droit au retour des réfugiés palestiniens.

« Deux ans exactement après la mort du président Yasser Arafat, il s'agit d'affirmer plus que jamais les revendications sur lesquelles il a bâti l'unité du peuple palestinien. » De nombreuses organisations du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens appellent à se rassembler pour rendre hommage à Yasser Arafat, deux ans exactement après sa mort, ainsi qu'à toutes les victimes de l'occupation israélienne, et protester contre les massacres commis par l'armée israélienne.

Réactions internationales au massacre de Beit Hanoun


Après que Ehud Olmert, Premier ministre israélien, se soit excusé pour cette « erreur technique », l’ONU, l’Union Européenne, la France, la Belgique, et d’autres encore ont condamné ces exactions meurtrières commises par l’armée israéliennes dans la bande de Gaza.

La sous- Secrétaire générale de l'ONU aux affaires politiques, Angela Kane, a appelé jeudi Israël à « réfléchir » sur sa « politique de pression militaire » qui n'a pas, de plus, réussi à mettre fin aux tirs de roquettes palestiniens. Le Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, « consterné » par les évènements, « réitère son appel au gouvernement israélien pour que cessent immédiatement ses opérations militaires à Gaza et il invite également la partie palestinienne à mettre fin aux attaques contre des cibles israéliennes. » L'observateur palestinien à l'ONU, Riyad Mansour, a estimé que les opérations israéliennes s'apparentaient à un « terrorisme d'Etat ». « Il s'agit de crimes de guerre dont les coupables doivent rendre compte en vertu des lois internationales », a-t-il affirmé.

L'ambassadeur adjoint israélien Daniel Carmon a affirmé au Conseil de sécurité que son pays était « profondément attristé » par ce qui s'est passé à Beit Hanoun. Il a souligné le droit de l'Etat hébreu à se défendre contre les tirs de roquettes et estimé que les morts de Beit Hanoun étaient « en fait les victimes du terrorisme du Hamas », qui refuse de reconnaître Israël.

De sont coté, le Secrétaire général de la Ligue arabe (LA), Amr Moussa, a annoncé jeudi que les ministres arabes des Affaires étrangères tiendraient une réunion d'urgence dimanche au Caire sur la question palestinienne. Il a indiqué que le monde arabe et la League Aarabe soutenaient le peuple palestinien qui réclame une mission d'enquête sur le massacre de mercredi à Beit Hanoun. M. Moussa a également appelé les Etats-Unis à jouer un rôle actif et objectif dans le conflit israélo-palestinien.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu