Connectez-vous S'inscrire






Société

Manifestation à Paris : plus de 25 000 personnes contre les bombardements israéliens

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Dimanche 4 Janvier 2009

L'offensive terrestre israélienne contre la bande de Gaza a été lancée dans la nuit de samedi. Des milliers de manifestants se sont mobilisés un peu plus tôt dans l'après-midi en France, notamment à Paris, en soutien au peuple palestinien. La situation à Gaza se dégradant, d'autres manifestations sont à venir.



Manifestation à Paris : plus de 25 000 personnes contre les bombardements israéliens
« Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c’est l’humanité qu’on assassine ! », « Nous sommes tous des Palestiniens, nous sommes tous des enfants de Gaza ! », « Israël, assassins, Europe complice » ou encore « Médias français, montrez la vérité ! ». L’ambiance est palpable ce samedi à Paris. Ces propos scandés par les milliers de manifestants ont été repris en force tout au long de l’après-midi. En effet, la situation à Gaza ne cesse de se dégrader une semaine après l’offensive israélienne qui a fait, pour le moment, plus de 460 morts et 2 000 blessés.

Face à l’émotion suscitée par les images dans l’opinion publique, les organisateurs de la manifestation attendaient au moins 10 000 personnes. Finalement, à l’appel de 80 associations, dont le Collectif national pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, des partis politiques de gauche et des organisations musulmanes, près de 25 000 personnes (21 000 selon la police) se sont retrouvées pour porter la voix des Palestiniens de Gaza, actuellement sous les bombes.

Manifestation à Paris : plus de 25 000 personnes contre les bombardements israéliens

« De Paris à Gaza, résistance, résistance ! »

Des milliers d’autres se sont mobilisées dans une trentaine de villes françaises dont Lyon, Marseille et Bordeaux. En marche de la mythique place de la République à Paris, lieu de toutes les manifestations à la place Saint-Augustin, des milliers de citoyens français ont souhaité crié leur colère envers l’Etat hébreux mais aussi l’Union européenne, les pays arabes et la communauté internationale qui n’ont, jusque là, ni condamné l’action de l’armée israélienne de manière franche, ni appliquer des sanctions. Un cercueil sur lequel était inscrit « ONU » et « Droits de l’Homme » illustre d’ailleurs avec force l’impuissance des Nations Unies, qui n'est d'ailleurs pas parvenu à un accord samedi soir.


Manifestation à Paris : plus de 25 000 personnes contre les bombardements israéliens
La mobilisation a donc été forte et les organisateurs parlent d’un beau « succès » en terme de nombre de personnes présents dans la rue et ce, malgré l’impossibilité pour eux d’atteindre l’ambassade d’Israël. « La France veut rester, malgré tout ce qui se passe, proche d’Israël. C’est une honte pour le pays qui se prétend celui des droits de l’Homme », s'insurge Monia, 23 ans, une des nombreuses manifestantes vêtues des traditionnels keffieh palestiniens. Les actions française et européenne sont d’ailleurs bien critiquées par les manifestants. « Israël assassin, Sarkozy/Europe complice » a été longuement répété au moment où l'Union européenne a parlé d'action « défensive » d'Israël.

Le président français, qui va se rendre au Proche-Orient ce lundi, ira à la rencontre, entre autres, des autorités israéliennes pour « chercher les chemins de la paix » et appeler à une trêve humanitaire, tout en condamnant de manière égale, si ce n'est davantage, les roquettes artisanales du Hamas qui ont fait depuis une semaine quatre morts et une dizaine de blessés.

Des roquettes que les défenseurs des Palestiniens jugent comme une conséquence immédiate du blocus israélien depuis 2007 et qui ne justifient pas la disproportion des attaques israéliennes. De leurs côtés, associations et organisations réclament « l’arrêt du massacre, la levée immédiate et totale du blocus, des sanctions contre l’occupant israélien, la suspension de tout accord d’association avec l’Union Européenne et la protection de la population de Gaza et de tout le peuple palestinien».

Manifestation à Paris : plus de 25 000 personnes contre les bombardements israéliens

Avec Gaza, le soutien au peuple palestinien se renforce

« Je ne viens pas aux manifestations d’habitude », avoue Mohsen, 43 ans. « Mais là, ce qui se passe est trop grave. Je ne dis pas que ce qui arrivait aux Palestiniens avant ne l’était pas. C’est pour cela que je songe à me mobiliser plus souvent pour eux ». En fin de manifestation, quelques incidents sont pourtant venus ternir quelque peu cet élan de solidarité. Voitures cassées et brûlées, vitrines brisées ou encore magasins pillés: des actes à déplorer.

Cependant, préviennent les organisateurs ces incidents ne doivent pas faire oublier le message et le soutien portés par des dizaines de milliers de personnes en France et dans le monde envers le peuple palestinien à l’heure où Israël a lancé dans la nuit de samedi son offensive terrestre dans la bande de Gaza. C’est pourquoi « on doit continuer à se mobiliser(…). Venez encore plus nombreux samedi 10 janvier », fait savoir Omar Somi, délégué général de l’association Génération Palestine et membre du Collectif national pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens. L'appel est d'ores et déjà relayé par l’ensemble des acteurs associatifs venus en masse pour porter les voix de la paix.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 3 Février 2009 - 11:08 Le silence de la mort


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu