Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Malika El-Aroud, l'« icône jihadiste du Web », condamnée à huit ans de prison ferme

Rédigé par La Rédaction | Mardi 11 Mai 2010



Huit ans de prison ferme pour Malika El-Aroud, l'« égérie du jihâd », une Belgo-Marocaine âgée de 50 ans, reconnue lundi par le Tribunal fédéral coupable d'avoir « dirigé un groupe agrégé à Al Qaïda », qui a recruté des jeunes en Belgique et en France pour le « jihâd » en Afghanistan.

La veuve d'un des deux assassins du commandant Massoud (assassiné en 2001) se servait d'Internet pour faire appel à de jeunes recrues, depuis la Belgique et la Suisse, où elle résida deux ans.

À l'audience, l'accusée a renié affirmé être « contre le terrorisme sous toutes ses formes, mais pour le jihâd ». Une défense qui ne passe pas. Le magistrat a souligné que la prévenue « ne jouit peut-être pas d'un parfait équilibre mental », mais elle représente tout de même l'« égérie jihadiste sur le Web » et mérite donc « une peine très sévère ».





Loading












Recevez le meilleur de l'actu