Connectez-vous S'inscrire






Monde

Mahmoud Abbas reçu à l'Hôtel de Ville de Paris

Rédigé par Pauline Compan | Jeudi 15 Décembre 2011

Le chef de l’Autorité palestinienne termine un voyage marathon à Paris. Venu assister au lever du drapeau palestinien au siège de l’Unesco, Mahmoud Abbas a rencontré Nicolas Sarkozy à l’Elysée, avant de s’entretenir avec le candidat François Hollande. Mercredi 14 décembre, il a été reçu par le maire de Paris, Bertrand Delanoë.



Bertand Delanoë. et Mahmoud Abbas dans la cour de l'Hôtel de Ville de Paris.
Bertand Delanoë. et Mahmoud Abbas dans la cour de l'Hôtel de Ville de Paris.
S’ils n’avaient pas pu se rencontrer lors de la visite de Bertrand Delanoë dans les Territoires (occupés) palestiniens du 26 au 30 novembre dernier, le maire de la capitale et le chef de l’Autorité palestinienne se sont rattrapés à Paris.

Bertrand Delanoë a donc reçu, en grande pompe, Mahmoud Abbas, mercredi 14 décembre au matin. Au cours d’un entretien de 40 minutes, les deux « amis » ont pu faire le point sur l’avancée des projets de parrainage entre la ville de Paris et des villes palestiniennes. L’occasion pour M. Delanoë de réitérer son affection « pour les deux peuples » du Proche-Orient et de saluer « la ténacité tranquille du président Abbas qui défend avec pertinence et raison la cause de l’Etat pPalestinien […] avec un message de paix permanent pour les deux peuples ».

« L’Etat de Palestine est un fait. Je vois vivre cet Etat à Ramallah et Jéricho […] c’est une réalité culturelle, politique, démocratique et nationale » , a poursuivi M. Delanoë, en plaidant, une nouvelle fois, pour la reconnaissance d’un Etat palestinien par la communauté internationale.

Concernant les projets de parrainage établis entre Paris et des villes israéliennes et palestiniennes, les deux protagonistes se sont félicités de certaines avancées « concrètes ». Liées par un pacte de coopération et d’amitié depuis le 15 juin 2009, Paris et la ville palestinienne de Jéricho ont, par exemple, entamé la première phase d’un projet de gestion durable de l’eau, un enjeu crucial dans cette région. « Des coopérations qui sont facteurs de paix », a précisé M. Delanoë.

L'Autorité palestinienne, 195e drapeau de l’Unesco

La veille, Mahmoud Abbas avait assisté à la levée du drapeau palestinien au siège de l’Unesco, à Paris. L’Autorité palestinienne devenant ainsi le 195e membre de l’organisation.

Lors de son discours, il avait qualifié ce moment d’«historique » et annonçait son intention de rejoindre les 16 autres organisations internationales que son statut de membre de l’Unesco lui permet de briguer. Une évolution qui devrait se faire « au bon moment et dans le bon contexte », a affirmé M. Abbas.

Nicolas Sarkozy a pu réitérer son « soutien » à « un Etat palestinien indépendant », lors d’un entretien à l’Elysée où les deux hommes ont pu « faire le point » sur les échéances à venir. Mahmoud Abbas s’est également entretenu avec le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande. L’occasion pour le candidat de clarifier sa position sur le Proche-Orient et de se déclarer prêt à « amplifier les efforts de la France pour obtenir un accord de paix qui a déjà trop tardé ». Dans un discours qualifié de « très équilibré » par le journal Le Monde, François Hollande a critiqué la politique de colonisation israélienne et appelé Mahmoud Abbas à donner (encore !) des garanties de sécurité à Israël.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu