Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Magnanville : les organisations musulmanes expriment leurs condoléances

Rédigé par Samba Doucouré | Mercredi 15 Juin 2016

Après l'effroyable double assassinat de deux policiers à Magnanville lundi 13 juin, l'ensemble des organisations et fédérations musulmanes françaises ont présenté leurs condoléances et ont appelé à prier pour les familles des victimes à l'occasion du mois du Ramadan.



Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing ont été assassinés par un homme se réclamant de l'Etat islamique lundi 13 juin.
Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing ont été assassinés par un homme se réclamant de l'Etat islamique lundi 13 juin.
Dans la soirée du lundi 13 juin, deux policiers ont été assassinés à Magnanville, dans les Yvelines, à coups de couteau. Larossi Abballa, identifié comme le tueur, s’est introduit dans le domicile de Jean-Baptiste Salvaing, un commandant de police agé de 42 ans et de sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, agent administratif au commissariat de Mantes-la-Jolie. Cette dernière aurait été poignardée sous les yeux de son fils de trois ans avant que les brigadiers du RAID n’interviennent et neutralise l’assassin.

Le jeune homme âgé de 25 ans a indiqué, lors des négociations avec le RAID, qu’il avait prêté allégeance au calife de l'Etat islamique il y a trois semaines. Larossi Abballa dit avoir répondu à un communiqué du chef de l'organisation terroriste qui demandait de « tuer des mécréants chez eux avec leur famille ».

Ces assassinats revendiqués par Daesh ont provoqué de vives réactions de la part des responsables de fédérations musulmanes de France, à commencer par le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a présenté « ses sincères condoléances aux familles des victimes » et appelé « les musulmans de France à mettre à profit le mois sacré du Ramadan pour prier pour que la France vive dans la paix, l’unité et la sécurité ». L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) a estimé que « cet acte abject et barbare, en ciblant des fonctionnaires de police ou assimilés, porte atteinte à chacun de nous ».

Les musulmans dans « un sentiment d’impuissance dévastateur »

L’Union des mosquées de France (UMF) a rappelé le contexte international après la tuerie opéré le weekend précédent dans un discothèque en Floride : « ce double meurtre, qui intervient après le carnage d’Orlando aux Etats-Unis d’Amériques, en plein Ramadan, symbole de partage et de solidarité et élément central de la spiritualité musulmane, plonge à nouveau les musulmans de France dans une souffrance morale, une incompréhension totale et un sentiment d’impuissance dévastateur face à ces attentats commis au nom de leur religion. »

Dalil Boubakeur, président de la Fédération nationale de la Grande mosquée de Paris, a fait savoir, mercredi 15 juin, son inquiétude concernant l'« idéologie radicale terroriste » qui « se manifeste particulièrement chez des personnes déterminées dont le parcours de délinquant peut justifier le meurtre et l’assassinat ». Selon lui, « ce genre d’individus circule librement en France. Cela ne peut plus durer ».

« A ces entrepreneurs de la violence à tous ces propagateurs de la haine », la Grande Mosquée de Lyon rappelle que « la communauté musulmane de France ne se reconnaît pas dans leur message ni dans les crimes dont ils sont les inspirateurs » et appelle, d’une part, les musulmans « à accompagner toutes les initiatives qui seront prises pour dénoncer les commanditaires de ces actes dont l’objectif est de créer la discorde entre les français pour mieux les diviser » et, d’autre part, le reste de la société « à ne pas faire d’amalgame » vis-à-vis d’une frange de la population qui est « aussi victime de cette situation ».

Le Conseil des institutions musulmanes des Yvelines (CIMY), qui regroupent plusieurs mosquées du département où a eu lieu les assassinats, a formulé « son soutien à la police nationale, l’une des institutions constituant les "devoirs régaliens" de l’État, qui garantit un bien commun, des plus précieux : la paix civile. Aujourd’hui, plus que jamais, il s’agit de protéger cette paix civile, gravement menacée. C’est le meilleur moyen de rendre hommage à la mémoire de ce couple qui a voué sa vie à ce noble dessein ».

Lire aussi :
Tuerie d'Orlando : des condamnations unanimes et des interrogations




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu