Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Macron - Philippe : le gouvernement nommé, qui sont les ministres ?

Rédigé par | Mercredi 17 Mai 2017



Macron - Philippe : le gouvernement nommé, qui sont les ministres ?
Edouard Philippe nommé à Matignon, qui sont les ministres du nouveau gouvernement ? Les nominations ont été annoncées mercredi 17 mai par Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée. Seize ministres et quatre secrétaires d'Etat composent désormais le gouvernement.

Ont été désignés ministre des soutiens de la première heure comme le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, 69 ans, au ministère de l'Intérieur, Richard Ferrand, 54 ans, secrétaire général du mouvement En marche, au ministère de la Cohésion des territoires, et Mounir Mahjoubi, 33 ans, secrétaire d'Etat chargé du numérique. Christophe Castaner, 51 ans, est secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement mais a surtout hérité du porte-parolat du gouvernement.

François Bayrou, 65 ans, précieux soutien d'Emmanuel Macron, a également été nommé garde des Sceaux. Avec lui, deux autres personnalités du Modem ont été choisies : la bras-droit de François Bayrou Marielle de Sarnez, 66 ans, ministre aux Affaires européennes, et l'eurodéputée Sylvie Goulard, ministre des Armées.

Des débauchages parmi les Républicains qui fâchent

Deux ministres du précédent gouvernement sous l'ère Hollande ont été nommés. Jean-Yves Le Drian, 69 ans, précédemment ministre de la Défense, a été nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, tandis qu'Annick Girardin, 52 ans, a été désignée au ministère des Outre-mer après avoir d'abord été, depuis 2014, secrétaire d'Etat chargée de la Francophonie puis ministre de la Fonction Publique. Cette membre du Parti radical de gauche (PRG) est rejointe par le sénateur du Cantal Jacques Mézard, 69 ans, nommé ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Outre Edouard Philippe, député-maire du Havre étiqueté Les Républicains, deux autres ministres de cette famille politique ont été débauchés. Il s'agit de l'ancien candidat à la primaire de droite Bruno Le Maire, 48 ans, placé au ministère de l'Economie, ainsi que le maire de Tourcoing Gérald Darmanin, 34 ans, qui a été nommé ministre du Budget et des Comptes publiques. Des nominations qui agitent la droite, à l'heure où une fronde pro-Macron s'organise en son sein à moins d'un mois des législatives. Bernard Accoyer a annoncé, dans la foulée des nominations, que les membres des Républicains au gouvernement ne font plus partie de LR.

Des personnalités de la société civile appréciées du Medef

Parmi les quelques belles prises d'Edouard Philippe, on compte Nicolas Hulot, 62 ans, nommé ministre d’Etat et ministre de la Transition écologique, et l'ancien escrimeuse Laura Flessel, 45 ans, nommé ministre des Sports.

Ils complètent ces personnalités dites issues de la société civile comme le directeur de l'Essec Jean-Michel Blanquer, 52 ans, désormais ministre de l’Education nationale ; la présidente de l'université de Nice-Sophia-Antipolis Frédérique Vidal, 53 ans, nommé ministre de l'Enseignement supérieur ; Muriel Penicaud, 62 ans, désigné ministre du Travail, jusqu'à présent à la tête de l'Agence publique Business France, chargée de la promotion internationale de l'économie française, la PDG du groupe RATP Elisabeth Borne, 56 ans, qui occupe le poste de ministre chargée des Transports ; ou encore la PDG des éditions Actes Sud Françoise Nyssen, 65 ans, à la tête du ministère de la Culture. Autant de nominations qui ont réjouit le président du Medef Pierre Gattaz mais qui ne sont pas tous pour plaire à des syndicats.

Jean-Luc Mélenchon a estimé qu'il s'agissait d'un « gouvernement de droite », déplorant au passage la nomination de Nicolas Hulot, un « crève-coeur » pour le leader de La France Insoumise.

La parité hommes-femmes, promesse d'Emmanuel Macron, a été assurée, sauf à compter le Premier ministre. En revanche, les ministres dits issus de la diversité sont quasi-absents du gouvernement. Sur les 18 ministres, huit ont plus de 60 ans. En ajoutant les secrétaires d'Etat, seize ont plus de 50 ans.

Les ministres candidats aux législatives comme Bruno Le Maire, Marielle de Sarnez, Richard Ferrand et Mounir Mahjoubi. Pas de cumul des mandats, un autre souhait de l'Elysée auquel les ministres devront se soumettre. Les concernés sont appelés à démissionner de leur poste de maire ou de président de région comme c'est le cas du Premier ministre Edouard Philippe mais aussi Jean-Yves Le Drian, Gérald Darmanin ou encore François Bayrou.

La liste complète du gouvernement :

Dix-huit ministres ont été nommés :

Gérard Collomb, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur

François Bayrou, ministre d’Etat, ministre de la Justice

Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique chargée des Transports

Sylvie Goulard, ministre des Armées

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires

Annick Girardin, ministre des Outre-mer

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics

Muriel Penicaud, ministre du Travail

Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur

Françoise Nyssen, ministre de la Culture
Laura Flessel, ministre des Sports

Quatre secrétaires d'Etat nommés :
Christophe Castaner, chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement
Marlène Schiappa, chargée de l’égalité des femmes et des hommes.
Sophie Cluzel, chargée des personnes handicapées
Mounir Mahjoubi, chargé du numérique





Loading













Recevez le meilleur de l'actu