Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Londres : deux hommes condamnés à perpétuité pour l’assassinat d’un imam

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 20 Octobre 2016



Abdulhadi Arwani, un imam jusqu'en 2011 dans une mosquée de Londres, a été assassiné en avril 2015.
Abdulhadi Arwani, un imam jusqu'en 2011 dans une mosquée de Londres, a été assassiné en avril 2015.
Un homme, converti à l’islam, a été condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre d’Abdulhadi Arwani, un responsable religieux assassiné par balles en avril 2015 dans le nord-ouest de Londres, a-t-on appris mercredi 19 octobre.

Son assassin Leslie Cooper, 38 ans, est un vétéran britannique d’Irak qui a agit sur les ordres de Khalid Rashad, 63 ans, le frère de la chanteuse Liz Mitchell du groupe de disco-pop Boney M. Ce dernier, un Jamaïcain d'origine qui s’appelait Bernie Mitchell avant sa conversion, voulait régler les comptes d’Abdulhadi Arwani concernant la gestion de la mosquée An Noor à Acton, située dans l’ouest de la capitale britannique, dont le Syrien était l’imam jusqu’en 2011.

Khalil Rashad
Khalil Rashad
Selon Evening Standard, les deux hommes étaient amis et siégeait tous deux dans le conseil d'administration de la mosquée dès ses débuts en 2005. Lorsque Khalil Rashad a pris la direction de la mosquée, les liens se sont distendus jusqu'à leur rupture définitive en 2011 lorsque Khalid Rashad a éjecté Abdulhadi Arwani de son poste d'imam qu'il occupait depuis 2005.

Celui-ci était accusé de favoriser les Arabes sur les convertis jamaïcains - comme Khalid Rashad - au sein de la mosquée mais aussi d'avoir détourné 20 000 livres (22 000 euros) de dons pour la mosquée en provenance des Emirats arabes unis. Le cas a été porté devant la justice mais Abdulhadi Arwani a fini par être tué quelques mois avant l'audience.

Khalid Rashad et Leslie Cooper ont été reconnus coupables de l’assassinat d’Abdulhadi Arwani et ont été condamné à la prison à perpétuité, avec une peine de sureté de 32 ans.

Cette condamnation date du début de l'année 2016 mais elle n'a été rendue public que mercredi 19 octobre lorsque Khalil Rashad a été reconnu coupable de détention de charges explosives et de munitions à son domicile. L'homme, qui assure avoir été approché en 2012 par l'agence de renseignements pour lui demander d'être un espion au sein de la communauté musulmane. a été condamné dans cette affaire à 17 ans de prison. Ses peines doivent s'exécuter simultanément.

La police envisageait dans un premier temps que le régime syrien avait à voir avec la mort de l'imam. Ce père de six enfants était en effet connu pour être un opposant ouvert au régime de Bachar al-Assad qu’il avait fui en 1982 après avoir été condamné à mort. Il avait acquis la citoyenneté britannique après une vingtaine d’années passées dans le pays. Cette piste avait finalement été écartée.

Lire aussi :
Londres : une arrestation pour le meurtre d’un imam, opposant à Bachar al-Assad




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu