Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Liban: l'élection du président reportée

| Mercredi 21 Novembre 2007



Mardi, l'élection d'un nouveau président de la République par la Chambre des députés a été reportée pour la quatrième fois au Liban, faute d'un accord entre factions politiques sur le nom d'une personnalité chrétienne consensuelle appelée à remplacer le chef de l'Etat pro-syrien sortant Emile Lahoud.

Les parlementaires, qui étaient convoqués mercredi, sont maintenant invités à se réunir vendredi, soit le jour même de l'expiration à minuit du mandat de Lahoud.

La coalition au pouvoir conduite par Saad Hariri et le Premier ministre Fouad Siniora menace d'élire un président à la majorité simple en cas de blocage persistant, tandis que l'opposition emmenée par le Hezbollah envisage la nomination par Lahoud d'un gouvernement rival de "salut national".

Choix possible de Lahoud à la tête d'un gouvernement de salut public, le général Michel Souleïmane, chef de l'armée, a invité les militaires à rester sourds aux arguments de ceux qui ont "presque fait éclater" le pays et prévenu que "toute atteinte à la sécurité relèverait de la trahison nationale".

Le gouvernement français, dont le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner est engagé à Beyrouth dans une médiation entre les protagonistes de la crise, a fait savoir que les tractations se poursuivaient à la suite du report de la session parlementaire.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu