Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Lettre ouverte de Mélanie Betancourt

| Mercredi 20 Décembre 2006



Mercredi, Mélanie Betancourt a annoncé qu'elle avait écrit une lettre ouverte à la guérilla colombienne pour demander une preuve de vie de sa mère franco-colombienne Ingrid, enlevée le 23 février 2002, sur la radio privée française RTL.

Désignée par les auditeurs de cette radio comme "femme de l'année", Mélanie Betancourt a rappelé que depuis mai 2003 les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), qui détiennent plus de 4.000 otages, dont sa mère, n'avait pas donné de preuve de vie de l'ancienne candidate verte à la présidentielle colombienne.

C'est "la première fois" qu'une telle lettre est adressée aux Farc, a-t-elle expliqué.

Elle s'est dite "convaincue" que sa mère était toujours en vie. Mais "on demande une preuve de vie, quelque chose, une lettre, une vidéo... C'est le minimum. On n'est pas les seuls dans cette situation, il y a beaucoup d'otages dont on ne sait rien depuis des années".

La jeune femme estime "que les Farc écoutent beaucoup plus les médias que ce qu'on pense". "S'ils étaient intelligents, ils comprendraient qu'une libération unilatérale leur apporterait beaucoup plus au niveau de leur image mondiale".

Mais elle ne croit pas à une libération "à moins d'un accord humanitaire" avec les autorités colombiennes et espère que la "pression médiatique internationale" fera avancer les choses.

Les Farc réclament la libération de 500 rebelles détenus par le gouvernement contre celle de 58 otages, dont Ingrid Betancourt.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu