Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Lettre ouverte à la Directrice de la rédaction de France 2

Rédigé par Fouad ALAOUI | Lundi 6 Février 2006



Madame la Directrice,

Je tiens à vous exprimer publiquement mon indignation la plus totale devant les propos
tenus sur l'UOIF qui ont accompagné votre reportage, lors du journal du 20H du samedi 4
février 2006, sur la position du CFCM au sujet de la publication par la presse française de
caricatures sur le Prophète de l'Islam, Mohamed.

En effet, dans ce reportage, en annonçant ma prise de position en tant que, vice-président
du CFCM, et dirigeant de l'UOIF, le commentaire affirma : « Dalil Boubakeur joue
l'apaisement et la prudence. Pour lui, la solution juridique ne réglera rien. Mais lorsqu'il
donne la parole à Fouad Alaoui, représentant de la branche la plus radicale du CFCM, la
réponse n'est pas la même ».

M'annoncer aux téléspectateurs, et à l'opinion publique, en tant que « représentant de la
branche la plus radicale du CFCM », est une diffamation qui a pour finalité de stigmatiser ma
personne et l'UOIF, et d'induire en erreur l'opinion publique.

Non, Madame la Directrice, l'UOIF n'est pas radicale, sauf à considérer que celui qui défend
le droit et la dignité de millions de citoyens devient radical dés qu'il exerce ce droit.
Les propos tenus dans votre journal sont mensongers et irresponsables de la part d'une
chaîne publique qui a un devoir d'information et non de désinformation.

L'UOIF, Madame la Directrice, a toujours œuvré pour l'intérêt général et s'est toujours
démarquée de toute pensée ou action radicale ou qui ne contribue pas au renforcement du
pacte social, basé sur le respect de la dignité et de la personne de chacun. L'UOIF
demeurera fidèle à cette ligne de conduite et continuera son œuvre avec ouverture et
sérénité.

Enfin, affirmer que ma réponse n'est pas la même que celle de M. Dalil Boubakeur, est là
aussi une autre désinformation, qui n'est nullement fondée, la preuve est l'expression
unitaire qui a caractérisée notre conférence de presse commune. M. Boubakeur est le
président du CFCM, un CFCM qui s'est fixé parmi ses objectifs de défendre la dignité du culte
musulman, et sa position sur ce dossier n'a jamais été différente de la mienne, et l'avenir le
confirmera.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu