Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les proches d'Ingrid Betancourt demandent au nouveau chef des FARC de 'pousser l'histoire' en la libérant

| Lundi 26 Mai 2008

Après l'annonce de mort de Manuel Marulanda, le leader historique des Forces armées colombiennes (FARC), les proches d'Ingrid Betancourt en appellent désormais au commandant Alfonso Cano, nouveau chef des FARC, afin qu'il la fasse libérer ainsi que les autres otages civils.



Ingrid Betancourt, otage des FARC depuis 2002
Ingrid Betancourt, otage des FARC depuis 2002
"Face aux derniers événements, nous faisons un appel au commandant Alfonso Cano, homme cultivé et progressiste, qui, en prenant la direction des FARC, a le pouvoir de pousser l'histoire en libérant Ingrid et les trois autres otages civils", ont conjointement déclaré Astrid Betancourt, soeur d'Ingrid, et Yolanda Pulecio Betancourt, sa mère.

"Ces libérations déclencheront l'action décisive de la France et de la communauté internationale afin d'aboutir à l'accord humanitaire et de mettre la Colombie sur le chemin de la paix", poursuivent-elles dans un communiqué publié par la Fédération internationale des comités Ingrid Betancourt (FICIB).

Dans un entretien accordé ce lundi au quotidien gratuit Metro, l'ex-mari d'Ingrid Betancourt, Fabrice Delloye estime qu'"il convient d'agir avec prudence. Il faut souligner que l'on comprend mieux avec cette disparition probable pourquoi nous avons tant de mal, en ce moment, à rétablir les discussions avec les Farc."

Depuis la mort du chargé des relations internationales des FARC, Paul Reyes, "tout reposait sur les épaules de Manuel Marulanda. Avec la mort de ces deux dirigeants, les Farc devaient se poser des questions sur l'attitude qu'ils devaient adopter, tant sur le plan national qu'international", souligne M. Delloye.

C'est l'un des commandants des FARC, le commandant Timoleon Jimenez qui, s'exprimant dans une vidéo diffusée par la chaîne colombienne Telesur, a confirmé ce lundi la mort du chef historique du mouvement au mois de mars d'une crise cardiaque, précisant que la direction de la guérilla serait reprise par l'un des sept membres de la direction des FARC, Alfonso Cano.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu