Connectez-vous



Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com


Publi-information

Les musulmans à la télé ?

Rédigé par Yasmina Bouahi | Vendredi 2 Avril 2010

           

La « première série musulmane française » porte le projet original… de banaliser l’Islam.



Les musulmans à la télé ?
On ne vit qu’une foi : c’est le titre d’une nouvelle série, dont le premier épisode, intitulé « Les cinq piliers de l’islam », sera lancé le 2 avril 2010, lors de la Rencontre annuelle des musulmans de France. S’annonçant comme premier produit de la gamme « Et si j’comprenais l’Islam ? », au nom éloquent, la série a pour ambition d’expliquer les préceptes de l’islam tout en mettant en scène des musulmans dans leur quotidien.

Or le titre, déjà en soi, porte à réflexion : le terme « musulman » est habituellement employé pour qualifier les personnes, tandis que c’est l’adjectif « islamique » qui caractérise tout ce qui se rapporte à l’islam. On ne vit qu’une foi évite cependant ces détours linguistiques et préfère se déclarer comme la « première série musulmane française » : une nouvelle expression pour un nouveau concept ?

Pourtant, des séries télévisées parmi les plus populaires ont déjà mis en scène des musulmans : dans le fameux Lost, Saïd est un gentil Irakien, ex-officier de communication, et accessoirement chargé de tortures des prisonniers politiques sous Saddam Hussein, tandis que dans la série française Plus belle la vie, Djamila, musulmane pratiquante fraîchement arrivée d’Algérie, se fera violer puis impliquer dans des affaires illégales avant de commettre un meurtre, puis tenter de se suicider et sombrer dans le coma.

On ne vit qu’une foi montrera cependant les musulmans d’une manière tout à fait nouvelle : ses personnages ne sont pas des terroristes ni des héros, pas même des « blédards »... Juste des échantillons du musulman français le plus banal : paradoxalement, c’est justement la figure qui n’a encore pratiquement jamais été présentée dans les médias français.

Il faut pourtant de l’audace pour lancer pareille initiative en ces temps troublés, après le fiasco du débat sur l’Identité nationale et la polémique de l’interdiction de la burqa. Mais On ne vit qu’une foi fait totalement fi de tous les tabous et se caractérise par un sans-gêne audacieux et sans détours : la bande annonce commence même par une scène de conversion. Que l’on aime ou non, la force de ce projet est cependant indéniable : c’est cette façon de mettre tout simplement en scène les sujets les plus délicats, voire tabous, et de les montrer tels qu’ils sont dans la réalité de notre société : du quotidien, du banal. Les musulmans paraîtront désormais sur les petits écrans, mais pas dans la catégorie des faits divers…

Portée par une réalisation et un casting remarquables, On ne vit qu’une foi se présente comme un projet artistique à part entière, volontairement posé au-delà du champ si restreint de la polémique ou du politiquement correct. Pensée et écrite par des jeunes Français musulmans, cette série ouvre une porte nouvelle dans le paysage français, matérialisant une main tendue par des musulmans pour expliquer leur religion, loin, enfin, des débats biaisés et des préjugés.

À la veille du lancement de ce premier épisode, l’attente et la curiosité semblent aujourd’hui à leur comble, les regards tous portés sur ce projet si nouveau qui, pour la première fois, promeut un islam au plus proche de la réalité musulmane française.

Plus d'infos sur le site d'On ne vit qu'une foi
Les musulmans à la télé ?




Loading







L'actu vue par Yace