Connectez-vous S'inscrire






Société

« Les lois en Allemagne ciblent clairement le foulard » rapporte HRW

| Vendredi 27 Février 2009

Dans la moitié des Länder d'Allemagne, des lois obligent les enseignantes musulmanes à se défaire de leur foulard si elle souhaitent exercer. Une discrimination dénoncée par l'association Human Rights Watch dans son dernier rapport.



« Les lois en Allemagne ciblent clairement le foulard » rapporte HRW
Dans son rapport publié jeudi 26 février, l’association Human Rights Watch (HRW) dénonce la discrimination faite contre les enseignantes musulmanes en Allemagne. Des dispositifs législatifs en vigueur dans la moitié des Länder (Etats régionaux), leur interdisent de porter leur foulard dans l’exercice de leur fonction. « Les lois en Allemagne ciblent clairement le foulard et obligent les femmes qui le portent à choisir entre leur emploi et leurs convictions religieuses » déplore l’organisation de défense des droits de l’Homme qui relève que dans la plupart de ces mêmes Etats régionaux, le port de signes religieux chrétiens ou juifs sont explicitement tolérés. Ce type de législation «constitue une discrimination en matière de sexe et de religion, et viole les droits fondamentaux de ces femmes » souligne l’association dans son document.

Plusieurs entretiens ont été réalisés avec des avocats, des élus, des chercheurs, des associations ou des militants. 34 femmes musulmanes directement concernées par ce problème ont été entendues. Plusieurs d’entre elles ont témoigné de l’ « humiliation » subie le jour où elles ont dû se résoudre à ôter leur foulard, rapporte l’organisation. « Je me suis soudainement sentie comme une étrangère en Allemagne, je ne pourrai jamais l'oublier », a ainsi témoigné une enseignante, allemande "de souche" convertie à l'islam.


« Tant que nous faisions le ménage dans les écoles, personne ne considérait le foulard comme un problème » a confié une des femmes interrogées. L’association s’inscrit même en faux contre l’argument habituellement avancé par les opposants au foulard au nom de l’émancipation des femmes. Celles qui sont ainsi poussées à choisir entre la pratique de leur foi et leur emploi, finissent par perdre leur indépendance financière, ce qui contribue « à une détérioration de leur position sociale » affirme Human Rights Watch.


Le rapport, estime que cette interdiction est tout aussi critiquable que l’obligation faite aux femmes dans certains pays de porter cette tenue.

HRW appelle même les Länder concernés par ces lois « injustes, illégitimes et inacceptables dans une société démocratique » à les abroger.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu