Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les génériques c'est automatique!

Rédigé par De presse Revue | Lundi 3 Mars 2003

- Les ventes sur le marché français des médicaments génériques ont été multipliées par 2,5 en trois ans, atteignant 637 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2002, en progression de 31% sur 2001, selon des chiffres diffusés par l'un des leaders du marché en France, Biogaran.



- Les ventes sur le marché français des médicaments génériques ont été multipliées par 2,5 en trois ans, atteignant 637 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2002, en progression de 31% sur 2001, selon des chiffres diffusés par l'un des leaders du marché en France, Biogaran.

La part des génériques --copie d'un médicament tombé dans le domaine public et donc moins cher que l'original-- dans les ventes de médicaments remboursables en France était 9,6% en volume au dernier trimestre 2002 contre 6,6% sur l'ensemble de 2001 et 3,5% en 1999.

'L'année 2002 a été un tournant majeur. Le générique fait désormais partie intégrante du marché du médicament', a estimé Pascal Brière, président de Biogaran, filiale du laboratoire pharmaceutique Servier, lors d'une conférence de presse jeudi.

L'accord du 5 juin 2002 entre les médecins généralistes et la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) en vertu duquel ceux-ci se sont engagés à favoriser dans leurs prescriptions les génériques, a en grande partie contribué à cet essor.

Le droit de substition des génériques aux médicaments de marque accordé aux pharmaciens en 1999 avait permis un premier décollage du marché jusqu'alors quasi inexistant.

Bioragan est le deuxième fabricant de médicaments génériques en France avec une part de marché de 23,8% fin 2002, derrière Merck générique (25,6%) et devant Teva Classics (13,5%).




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu