Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Les excuses du journal danois Jyllands-Posten aux musulmans

| Samedi 11 Février 2006



 Citoyens musulmans,
Permettez-moi, tout d’abord, d’affirmer que notre journal, Jyllands Posten, croit en la liberté d’appartenance religieuse et la valorise, soutient la démocratie et respecte tout individu. Nous nous excusons pour le grand malentendu généré par la publication des caricatures qui ont présenté le Prophète Mohamed (QSSSL) et nourri des sentiments belliqueux à l’égard du Danemark ainsi que des appels au boycott des produits danois. Et là, permettez-moi d’apporter certaines clarifications dans l’espoir de dissiper le malentendu. Jyllands Posten a publié le 30 septembre 2005 12 caricatures du Prophète Mohamed (QSSSL) dessinées par 12 caricaturistes danois.
Il est d’une importance capitale de préciser que ces caricatures ne visaient nullement à porter atteinte à la personne du Prophète (QSSSL) ni à diminuer de sa valeur, mais elles étaient proposées comme préambule à un dialogue sur la liberté d’expression dont nous sommes fiers dans notre pays.
Cependant, nous n’avons, à aucun moment, réalisé l’extrême sensibilité des musulmans vivant au Danemark et celle des millions de musulmans à travers le monde face à cette question. La publication de ces caricatures ne transgresse aucune loi danoise relative à la liberté de la presse et celle d’expression.
Cependant, ces caricatures ont manifestement porté atteinte à des millions de musulmans à travers le monde et c’est pour cette raison que nous présentons aujourd’hui nos excuses et nos profonds regrets pour ce qui vient de se produire et qui n’était nullement dans l’intention du journal, lequel a été lauréat du Prix d’excellence de la Commission européenne à la suite de la publication d’une série d’articles dans son supplément spécial consacré à la cohabitation pacifique, au respect mutuel entre Danois et toutes les autres minorités vivant au Danemark. Beaucoup de sujets abordés dans ce supplément étaient consacrés, de façon positive, à l’Islam et aux musulmans.
Ce qui s’est produit après, en fait, c’est la publication et la diffusion dans le monde musulman de caricatures intentionnellement blasphématoires contre l’Islam et son Prophète Mohamed (QSSSL). Ces caricatures n’ont aucun rapport avec notre journal ni avec nous, et nous en sommes innocents, car elles n’ont jamais été publiées dans les pages du Jyllands Posten. Nous avons toujours veillé et insisté sur l’éthique basée sur le respect des principes. C’est pour cette raison que nous exprimons notre profond regret pour l’amalgame entretenu entre nous et ces caricatures tendancieuses.
Concernant les 12 caricatures publiées par notre journal, certaines s’expliquent par un malentendu dû à des différences culturelles et nous ne préférons pas une culture par rapport à une autre. Ces caricatures ont donc été présentées comme une campagne féroce que nous aurions engagée contre les musulmans au Danemark et à travers le monde. Nous rejetons cette approche et la condamnons, car nous croyons en la liberté de toutes les religions et sacralisons la liberté des individus dans l’exercice de leurs cultes religieux. Nous n’avons jamais pensé et nous ne pensons jamais porter atteinte ou agresser une quelconque religion. Nous regrettons le fait d’avoir été mal compris et affirmons que l’objectif n’a jamais été d’attenter à quiconque.
Et dans une tentative sincère, de notre part, de dissiper ce malentendu, nous avons tenu une série de réunions avec les représentants de la communauté musulmane au Danemark. Ces rencontres ont été positives et le dialogue fructueux. Nous visons, et par tout moyen, à consolider les liens avec les musulmans du Danemark.
Notre espérons, au sein de notre journal, que se réalise la cohabitation pacifique entre les peuples et que règne l’esprit de dialogue avec les musulmans danois.
Enfin, permettez-moi, au nom du journal Jyllands Posten, de présenter mes excuses pour tout ce qui s’est produit et d’affirmer ma totale désapprobation de tout acte visant à porter atteinte à toute religion, toute nationalité et à tout peuple. J’espère qu’ainsi j’aurais dissipé le malentendu. Que Dieu vous aide !

Meilleurs sentiments

Carsten Juste
Rédacteur en chef de Jyllands Posten





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu