Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Les élus du CFCM dénoncent le CFCM

Rédigé par Le Rassemblement des élus du CFCM | Lundi 13 Mars 2006



Communiqué


Avant la tenue du « Conseil d'Administration » du C.F.C.M du 25 Février 2006, une majorité des Membres du CA du CFCM avait réclamé au président du CFCM la tenue d'une réunion du CA avec la mise à l'ordre du jour du vote sur le prétendu remaniement du « Bureau Exécutif » annoncé le 9 janvier 2006.

Nous sommes aujourd'hui dans l'obligation de constater qu'à la réunion du 25 février 2006, certains Membres minoritaires du BE du C.F.C.M ont refusé catégoriquement de soumettre cette question au vote du CA du CFCM qui est la seule instance habilitée à élire le BE du C.F.C.M.

Ceci constitue une nouvelle violation flagrante des statuts du CFCM qui stipulent qu'à la demande du tiers des Membres du CA, le BE est dans l'obligation d'organiser une réunion du CA du CFCM avec l'ordre du jour proposé par les signataires.

Par ailleurs, au lieu de convoquer une réunion d'urgence du BE du CFCM pour tirer les enseignements du blocage du CA intervenu le 25 févier 2006, certaines Fédérations du C.F.C.M se sont réunies le mercredi 1er Mars 2006 en réaffirmant leur volonté de persister dans l'illégalité et d'outrepasser les prérogatives du CA du C.F.C.M.

Suite à cet état de fait, le « Rassemblement des Elus du C.F.C.M » tient  à réaffirmer que le seul « Bureau Exécutif » légitime du CFCM est celui qui a été légalement élu à la réunion du CA du CFCM du 26 juin 2005.

De ce fait, toutes les réunions du BE du CFCM qui se sont tenues depuis le 9 janvier 2006, ainsi que toutes les décisions qui en découlent, sont illégales, nulles et non avenues.

Le « Rassemblement des Elus du CFCM » se réserve le droit d'engager toutes les poursuites nécessaires et d'user de tous les moyens légaux pour faire respecter les Statuts du C.F.C.M et le préserver de toute tentative d'hégémonie ou de mainmise de certaines Fédérations.

Enfin, devant tant d'irresponsabilité et de légèreté de la part de ces Fédérations, le « Rassemblement des Elus du C.F.C.M » en appelle à Monsieur le Ministre de l'Intérieur et des Cultes pour que les Pouvoirs Publics jouent pleinement leur rôle de « facilitateur ».

Il en va de la survie de l'instance représentative du culte musulman dans laquelle les musulmans, ainsi que l'ensemble de la société française, ont placés des espoirs qui risquent malheureusement d'être anéantis à jamais.

Fait à Paris, le lundi 6 mars 2006,
Le Bureau du « Rassemblement des Elus du CFCM »






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu