Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Les éléctions du CFCM du 5 Juin 2011- Réponse à Mohamed Moussaoui

Rédigé par Dr. Dalil BOUBAKEUR, Recteur de l’Institut Musulman de la Mo | Lundi 6 Juin 2011



A la suite des élections du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) qui se sont tenues hier, 5 juin 2011, et du communiqué de son président, Monsieur Mohamed Moussaoui publié à l’issue de ce scrutin, la Grande Mosquée de Paris tient à apporter les précisions suivantes :
 
-          Ce scrutin n’est en rien représentatif de la totalité des musulmans de France et des mosquées, puisque deux (02) grandes organisations importantes du CFCM, ainsi que la Grande Mosquée de Lyon n’y ont pas participé, en dénonçant les critères injustes du règlement électoral et les actions hégémoniques de certaines fédérations ;
 
-          Les listes présentées au nom de la Grande Mosquée de Paris ont été déposées en violation des décisions de la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), dont les membres avaient à l’unanimité réclamé un report de ces élections, estimant à juste titre que les conditions d’un scrutin impartial n’étaient pas réunies ;
 
-          Le CFCM n’est pas un organe de représentation du culte musulman en France, l’Islam ne reconnaissant aucune hiérarchie, et contrairement aux propos contenus dans le communiqué du CFCM du 5 juin 2011, le « travail collégial » n’a jamais été la forme de gestion de cette institution.
La Grande Mosquée de Paris prend acte de ces élections tout en contestant la légitimité que souhaitent s’arroger les initiateurs de ce scrutin. En effet, une seule équipe a eu le « terrain électoral » à elle seule. Et comme dit le Cid de Corneille : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

                                  





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu