Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les écolo, les « collabos » des « islamistes », selon Houellebecq (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 8 Avril 2011



Michel Houellebecq persiste et signe contre les musulmans et l’islam. Dans une interview diffusée cette semaine par une chaîne de télévision israélienne, l'écrivain français a accusé les écologistes français de « collaboration » avec « l'islamisme » - un terme bien galvaudé - et poussent les musulmans à un « surcroît vindicatif ». « Ils vous demandent un certain nombre de choses plus ou moins pénibles » comme « le port du voile intégral », a-t-il déclaré.

« Il faut dire qu'il y a des gens de nature collaborationniste, les écologistes représentent le cas le plus flagrant, qui sont un peu embêtés avec ces histoires de voile parce qu'ils ont un vague côté féministe. Donc, comme ils ne peuvent pas donner satisfaction aux musulmans sur tout, ils leur donnent au moins satisfaction sur le cas d'Israël en laissant tomber les juifs, comportement de collaborationniste typique », a-t-il estimé.

De passage à Tel-Aviv à l’occasion de la sortie en hébreu de son dernier livre « La Carte et le territoire », M. Houellebecq, qui a obtenu le prix Goncourt 2010, en a d'ailleurs profité pour revendiquer haut et fort son attachement à Israël.

« Tout ça ne correspond à aucun antisémitisme réel, par contre la mentalité de collaboration avec une puissance dangereuse, en l'occurrence le fondamentalisme islamique, la tendance à la collaboration, elle est dominante en France, c'est quelque chose qui se retrouve dans beaucoup de milieux », a conclu l’écrivain.

M. Houellebecq n’aime pas les musulmans et le fait bien savoir. Il n’en est pas à son premier coup d’essai.

« La religion la plus con, c'est quand même l'islam », avait-il déclaré en 2001, poussant des organisations musulmanes et de défense des droits de l'Homme à porter plainte. Cependant, elles ont été déboutées, le tribunal estimant que les diatribes de l’écrivain relevaient de la liberté d'expression. Dix ans après, les musulmans et l'islam l'obsèdent toujours autant.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu