Connectez-vous S'inscrire






Monde

Les douaniers canadiens formés à l'accueil des passagers musulmans

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Mardi 26 Août 2008

Le gouvernement fédéral canadien a décidé de délivrer à ses agents de douane de l'aéroport international Pearson de Toronto une formation qui devrait leur permettre d'accueillir de meilleure manière les passagers arabes et/ou musulmans. Une décision attendue par les associations musulmanes canadiennes, qui enregistrent chaque mois des dizaines de plaintes à ce sujet.



Les douaniers canadiens formés à l'accueil des passagers musulmans
L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) délivrera à compter de septembre prochain des formations aux douaniers de l'aéroport international Pearson de Toronto afin que ces derniers traitent au mieux les voyageurs arabes et/ou musulmans et "s'acquittent efficacement de leurs responsabilités d'une manière respectueuse". La formation durera six mois et plus de 500 agents des douanes devraient en bénéficier.

Pour les associations musulmanes canadiennes, cette formation, quoique arrivant tardivement, doit être saluée puisque répondant à un réel besoin.

"Après le 11 septembre, nous sommes devenus tous des terroristes potentiels, et nous avons quelques exemples de personnes qui sont repris à la frontière parce qu'ils portent la barbe longue ou le foulard", a déclaré au quotidien canadien The Star Mohamed Boudjenane, le président de la Fédération canado-arabe.

"Ce genre de mesure n'est pas sortie de nulle part. Nous avons exercé de fortes pressions pour faire réaliser qu'on ne peut pas prendre pour cible certains groupes parce qu'on a des idées préconçues ou parce qu'il existe toutes sortes de clichés à leur sujet", a encore ajouté Mohamed Boudjenane, expliquant au Star que son association avait multiplié les réunions avec différents ministères afin de relayer les plaintes de discriminations. Le responsable associatif a précisé qu'un kit de formation avait même été proposé à l'ASFC l'automne dernier.

Pour le président du Congrès islamique canadien, Mohammed Elmasry, cette formation est une "excellente idée" et reste dans la droite ligne des séminaires et discours qu'il a délivré durant les deux dernières années aux agents fédéraux en général, et particulièrement auprès du Canadian Air Transportation Safety Authority. Toutefois, M. Elmasry a rappelé qu'il continue à enregistrer des plaintes de voyageurs musulmans en provenance de pays tels que la Syrie ou l'Iran, ceux-ci se plaignant d'être soumis à un examen plus rigoureux que les passagers musulmans revenant de pays occidentaux. "Nous pensons qu'il s'agit là d'une sorte de profiling qui doit cesser", a-t-il estimé.

Pourtant, du côté des agents des douanes, cette idée de formation ne réjouit guère tout le monde. Marie-Claire Coupal, la vice-présidente d'un syndicat de douaniers fédéraux, a en effet déclaré que les douaniers de l'aéroport Pearson sont plus préoccupés par leurs conditions de travail que par une quelconque formation. Selon elle, "regarder une personne droit dans les yeux est la procédure habituelle pour un garde-frontière afin de faire la chasse aux comportements suspects. Mais dans certains cas, cela peut être considéré comme irrespectueux vis-à-vis d'une femme musulmane".

La porte-parole de l'ASFC, Patrizia Giolti, considère pour sa part que la formation est prévue pour s'assurer que les touristes venant au Canada et les Canadiens revenant de l'étranger sont traités de façon équitable. "L'ASFC prend constamment des mesures y compris de sensibilisation et de formation afin de s'assurer que nos services ne sont pas discriminatoires ou perçus comme tels", a-t-elle déclaré.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu