Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les critiques ont des 'relents racistes'

| Mercredi 18 Juillet 2007



Lors d'une rencontre avec la presse, mardi, le nouveau préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'azur (PACA), Michel Sappin, a estimé que les critiques contre le projet de grande mosquée défendu par la ville de Marseille avaient "des relents racistes".

Lundi, le conseil municipal de Marseille a adopté une délibération remaniée pour implanter une grande mosquée et améliorer les conditions d'exercice du culte musulman sur son territoire.

Un premier projet avait été annulé par le tribunal administratif saisi par le Mouvement national républicain (MNR) de Bruno Mégret, le Mouvement pour la France (MPF) et le Front national (FN). Le MNR a d'ores et déjà annoncé qu'il déposera un recours contre le nouveau projet.

"Il est scandaleux de ne pas vouloir accepter que les pratiquants d'un culte aussi important que le culte musulman puissent pratiquer dans des conditions de dignité", a insisté M. Sappin en réaffirmant sa solidarité avec le projet de grande mosquée défendu par le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

"Il n'y a rien de honteux à ce que la collectivité s'engage à aider la communauté" pour la construction de cet édifice, a-t-il ajouté.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu