Connectez-vous S'inscrire






Société

Les alter mondialistes interdits de cité à Jussieu

Rédigé par Mom Nicolas | Lundi 24 Mai 2004

Dans la soirée du Vendredi 21 mai à Jussieu, devait avoir lieu une rencontre alter mondialiste. Cette rencontre a été Organisée par différentes associations dont Agir Contre La Guerre et le Collectif des Musulmans de France. Le matin même, la direction de l’université de Jussieu décide d’annuler cette rencontre. Motif de l'annulation: «risque de trouble à l’ordre public ».



Dans la soirée du Vendredi 21 mai à Jussieu, devait avoir lieu une rencontre alter mondialiste. Cette rencontre a été Organisée par différentes associations dont Agir Contre La Guerre et le Collectif des Musulmans de France. Le matin même, la direction de l’université de Jussieu Paris VI décide d’annuler cette rencontre. Motif de l'annulation: « risque de trouble à l’ordre public ».

 

Avec l’arrivée du président des Etats Unis, Mr Bush, les mouvements pacifiques et alter mondialistes se sont mobilisés. Ces derniers temps, des rencontres sur le thème des guerres au Proche Orient ont lieu un peu partout en France . Les mobilisations pour la préparation d’une manifestation nationale s’organisent contre la venue du président Bush prévue le 5 juin. A Jussieu, ce vendredi 21 mai devait se tenir une série d’interventions. Au programme, Tariq Ramadan, Mouloud Aounit, Michel Warshawski, Jean-Luc Einaudi…

 

Seulement, le matin même de cette rencontre, la présidence de l' université de Jussieu Paris VI annule tout ! Et ce  dans le but de ne pas « troubler l’ordre public ». Une pression venue de l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) en serait à l’origine. Des sympathisants se sont toutefois rassemblés à l’entrée de Jussieu où certains intervenants ont tout de même pris la parole. Le philosophe Tariq Ramadan, s’est exprimé et a dénoncé cette censure alors qu’on « autorise des galas pour le bien-être du soldat israélien ». « On assiste à la pensée unique et on veut nous museler » constate un militant. Ajoutant « les musulmans sont dans la ligne de mire, on continue par des pressions obscures à censurer Tariq Ramadan. Tout ça n’est pas net ! »

 

Pris dans la polémique de l’antisémitisme, Tariq Ramadan s’est vue annulé ses interventions à multiple reprises. A l’université d’Aix-en-Provence puis à la mairie du 12éme arrondissement, et maintenant à Jussieu. Aucun procès n’a été intenté contre lui, rendant caduque cette accusation d’antisémitisme. La direction de l’université Notre Dame, aux Etats Unis, lui a confié un poste sur le dialogue et la paix interreligieuse. «Tariq Ramadan supervisera des recherches et une série de publications, enseignera et développera de nouveaux cours sur le dialogue inter-religieux, la résolution des conflits et la paix», a déclaré Julie Titone, porte-parole de l’université à la Télévision Suisse Romande. De quoi faire taire ses détracteurs, et rendre ridicule cette censure.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu