Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les Palestiniens de Jérusalem-Est privé de vote

| Jeudi 22 Décembre 2005

Israël ne laissera pas les Palestiniens de Jérusalem-Est aller voter aux élections législatives le 25 janvier, a annoncé un haut responsable israélien, mercredi. Raison invoquée : la présence du Hamas, mouvement de la résistance islamique, aux élections législatives.



"Nous ne permettrons pas qu'il y ait des bureaux de vote avec des urnes à Jérusalem, en vue des législatives palestiniennes", a déclaré un haut responsable de la présidence du Conseil.

Mahmoud Abbas doit étudier la situation avec soin

Face à cette interdiction, les autorités palestiniennes ont réagi en menaçant de reporter les élections en Cisjordanie et à Gaza. "On ne peut organiser des élections nulle part si les Palestiniens de Jérusalem ne sont pas autorisés à voter", a déclaré le ministre palestinien Nabil Chaath.

Le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a fait savoir qu'il n'avait pas encore décidé d'un report éventuel du vote. Auparavant, il avait assuré que le scrutin aurait bien lieu, mais il est partiellement revenu sur cette position mercredi. "C'est une grande responsabilité qui doit être étudiée avec soin", a-t-il dit.
Lors des scrutins précédents, les Palestiniens de Jérusalem votaient en postant leur bulletin par les postes de la ville ou se rendaient en voiture jusqu'aux bureaux de vote des banlieues situées en Cisjordanie.

Le succès du Hamas inquiète Israël

Toutefois, il n'y aura aucun vote, y compris par les bureaux de poste a ajouté ce haut responsable israélien qui a requis l'anonymat. Et de poursuivre que l'Etat hébreu ne voulait pas aider le Hamas à prendre le pouvoir, alors que l'organisation apparaît comme un vrai défi au Fatah du président de l'Autorité palestinienne.
En effet, le Hamas a obtenu de bons résultats aux dernières élections municipales à Gaza et en Cisjordanie, il a enlevé notamment la municipalité de Naplouse. La division au sein même du Fatah, le parti au pouvoir, profite au Hamas. Ces succès ont suscité l'inquiétude d'Israël. Ce qui inquiète le plus, que cette situation se répète lors des législatives du 25 janvier.

"Les menaces européennes"


« Les menaces européennes ainsi que les mises en garde formulées par les Etats-Unis, contre l'Autorité palestinienne, en cas de victoire ou même de la participation électorale du mouvement Hamas indiquent clairement d'une part, la poursuite du rôle colonial des puissances étrangères dans la région, Etats-Unis et Europe, principalement, mais aussi la conception de la démocratie chantée et vantée par ces puissances impériales. » indique un communiqué de l'association « Palestine en marche » publié sur le site palestine-info.

« Les élections législatives auront lieu comme prévu. Le droit démocratique de participer à ce scrutin est garanti par la loi, nous ne pouvons exclure personne", a déclaré samedi Nabil Abou Rdainah, porte-parole de l'Autorité palestinienne.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu