Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les Indigènes de la République dénoncent le 'consensus raciste'

| Dimanche 11 Février 2007



Le mouvement des Indigènes de la République dénonce, vendredi 9 février, dans un communiqué, le "consensus raciste" qui s'est manifesté, selon lui, lors du procès contre Charlie Hebdo portant sur des caricatures danoise.
Le Mouvement "dénonce avec la dernière vigueur le consensus raciste qui s'est à nouveau exprimé à l'occasion du procès intenté contre Charlie Hebdo" par la Grande mosquée de Paris (GMP) et l'Union des organisations islamiques de France (UOIF).
"Désormais un racisme démocratique se met en place qui, de Charlie Hebdo à Pascal Sevran, en passant par Georges Frêche et François Bayrou, prend pour cible les descendants de colonisés", commentent les Indigènes de la République.

"Stigmatiser des noirs ou des musulmans n'est pas vraiment amoral, encore moins un délit, car ce ne sont pas vraiment des Français", ironisent les Indigènes. "Sarkozy peut lancer dans les rues ses meutes policières à la traque aux sans papiers, personne ne lui en tiendra rigueur". "Il apporte son soutien à Charlie Hebdo, Pascal Sevran peut insulter les noirs, qu'importe, c'est l'ami de Renaud et d'SOS racistes", s'insurge le communiqué.
L'association en conclut que "le monde blanc se tient les coudes, alors que négrophobie et islamophobie sont devenues les dernières expressions, les plus chics, du courage politique".
Le tribunal correctionnel de Paris doit rendre le 15 mars son jugement dans l'affaire des caricatures. L'hebdomadaire satirique argue de la liberté d'expression pour sa défense. Il a reçu, notamment, le soutien inattendu de Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur et candidat UMP à la présidentielle.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu