Connectez-vous S'inscrire






Archives

Les Etats-Unis et la France préparent la guerre de l'info

Rédigé par Bouchene Salem | Jeudi 2 Octobre 2003

Pour améliorer son image, le gouvernement américain a voté dans son budget 2004 le financement d’une chaîne américaine d’informations en arabe destinée au Proche-Orient. Cette chaîne, qui devrait être lancée en décembre après le mois de ramadan, est notamment destinée à réduire l’influence de la chaîne Al-Jazira dans le monde arabe. Cette idée semble se diffuser rapidement puisque, d’ici un an, une CNN à la française devrait voir le jour pour mieux assurer 'le rayonnement de la France' dans le monde. Depuis les attentas du 11 septembre, une nouvelle guerre à commencé : la guerre des images.



Pour améliorer son image, le gouvernement américain a voté dans son budget 2004 le financement d’une chaîne américaine d’informations en arabe destinée au Proche-Orient. Cette chaîne, qui devrait être lancée en décembre après le mois de ramadan, est notamment destinée à réduire l’influence de la chaîne Al-Jazira dans le monde arabe. Cette idée semble se diffuser rapidement puisque d’ici un an une CNN à la française devrait voir le jour pour mieux assurer 'le rayonnement de la France' dans le monde. Depuis les attentas du 11 septembre, une nouvelle guerre à commencé : la guerre des images.

 

Les attentas du 11 septembre et, plus récemment, le conflit iraquien ont démontré le rôle stratégique des médias dans la gestion des conflits internationaux. Ces conflits ont dessiné un redoutable outil de propagande qui joue un rôle crucial dans la perception des guerres par les peuples : l’image.

 

Une nouvelle chaîne pour le Proche-Orient

Le va-t’en guerre des Etats-Unis contre l’Afghanistan puis contre l’Irak a soulevé beaucoup d’indignation au sein des populations mondiales, notamment auprès des populations arabes et musulmanes qui se sentent directement visées par les attaques américaines. Aussi des chaînes arabes comme Al-jazira rencontrent des échos très favorables auprès de ces populations arabes et musulmanes qui y voient une alternative à la propagande américaine.

 

C’est pour réduire l’influence de chaînes telles que Al-jazira et améliorer son image que le gouvernement américain a voté, dans son budget 2004, le financement d’une chaîne américaine d’information en arabe destinée au Proche-Orient, lieu où les contestations sont les plus vives.

 

L’agence fédérale Broadcasting Board of Governors (BBG), chargée des émissions radio-télévisées vers l’étranger, gérera le budget de la nouvelle télévision en arabe. Provisoirement, elle est nommée  Middle East Television Network. Le lancement de la chaîne est prévu juste après le mois du ramadan en décembre.

 

Les promoteurs de la chaîne se sont déclarés encouragés par les succès enregistrés ces derniers mois dans plusieurs pays arabes, dont l'Egypte, la Jordanie, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis, par la station de radio en langue arabe Sawa, financée par le Congrès américain et lancée en 2002.


Outre Radio Sawa, le BBG gère la radio 'La voix de l'Amérique', Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), Radio Free Asia et TV Marti à destination de Cuba et contrôle déjà plusieurs médias gouvernementaux américains dont la valeur journalistique est rarement mise en doute : Radio Free Europe, Voice of America.

 

Des dirigeants aux opinions douteuses

Devant l’impopularité rencontrée par les soldats américains en Irak, le gouvernement avait déjà lancé une chaîne d'information en arabe destinée principalement au public musulman d'Irak. La production de la chaîne a été confiée à Grace Digital Media, une société américaine contrôlée par des fondamentalistes chrétiens pro-israéliens.

Grace Digital Media - 'Grace' dans le sens de 'grâce divine' - appartient à Cheryl Reagan, une millionnaire américaine qui ne fait pas mystère de ses opinions chrétiennes extrémistes. Cheryl Reagan contrôle également Grace News Network (GNN), une agence d'informations dont l'intention est de 'diffuser les preuves de la présence de Dieu dans le monde d'aujourd'hui'. Sur le site web de Grace News Network, on peut lire : 'GNN rendra compte de ce qui se passe dans le monde séculier, tout en affirmant avec force certains faits qui 'changeront l'information', afin de refléter le Royaume de Dieu sur Terre et ses intentions.'

GNN a récemment produit un documentaire intitulé 'Israël : une destinée divine', diffusé au club national de la presse américain en septembre 2002. Ce documentaire parle 'du destin d'Israël et du rôle des Etats-Unis dans ce destin', selon GNN.


Aussi la partie éditoriale de la chaîne avait déjà été confiée à l’agence gouvernementale Broadcasting Board of Governors (BBG). Dans ce contexte il est difficile d’imaginer une parfaite objectivité d’un tel média.

 

Une CNN à la française

Dans le conflit iraquien, la France s’est faite largement le défenseur du droit internationale et de la population iraquiennes contre la puissance américaine aux arguments très contestables.

C’est pour mieux assurer ce que  J.CHIRAC appelle 'le rayonnement de la France'  qu’une 'CNN à la française' devrait voir le jour d’ici un an.

 

Cette nouvelle chaîne, dont le but avoué est de rivaliser avec CNN et BBC World afin que la France puisse mieux faire entendre sa voix, diffusera en trois langues: le français, l'anglais et l'arabe.

Sous la direction de TF1 et de France Télévision, la futur 'CNN à la française' sera émise en Asie, partout en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe à l'exception de la France, histoire de ne pas faire concurrence aux chaînes déjà existantes et parce que la voix de la France est déjà suffisamment bien diffusée dans l'Hexagone.
La nouvelle chaîne d'information internationale ne pourra pas en revanche être captée en Amérique.

Bernard Brochand, le pilote de ce projet, affirme que la nouvelle chaîne aura les coudées franches. Mais dans son esprit il est clair que la crise irakienne a clairement démontré la nécessité de mieux faire entendre la voix de la France et celle du président.

 

 

Depuis. le 11 septembre 2001, chacun veut se donner les moyens médiatiques d'expliquer et d'informer pour réussir à gagner une nouvelle forme de guerre apparue aujourd'hui : celle des images.

On peut affirmer avec l'explosion de toutes ces chaînes internationales d'information que c'est une véritable guerre mondiale des images qui aura bien lieu ces prochains mois et années où toute l’objectivité du journaliste pourra sérieusement être remise en cause...





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu