Connectez-vous S'inscrire






Hijab and the City

Les 50 ans de la pilule

Rédigé par Khadija Tighanimine | Lundi 10 Mai 2010



Les 50 ans de la pilule
Eh oui, cela va faire 50 ans que la pilule contraceptive existe ! Cette pilule miracle qui a permis à bien des femmes de mener la vie qu’elles voulaient… Mais la pilule n’a pas toujours eu bonne presse ! En effet, elle a de nombreux inconvénients tels que la prise de poids ou encore les maux de tête, il faut y penser constamment et l’arrêter au moment des règles.

Tous ces désagréments poussent les femmes à opter pour d’autres moyens, demandant moins de vigilance tels que le stérilet ou encore l’implant.

Avec la bio attitude, les femmes aspirent à mener une vie saine jusqu’au bout, quitte à abandonner la pilule qui reste malgré tout pas très naturelle. On ne veut dérégler son corps, avoir de fausses règles alors on choisit de l’arrêter et de réfléchir à d’autres moyens : on peut suivre la méthode Ogino ou encore la méthode Billings, le but étant d’avoir une contraception naturelle et surtout pas chimique.

Dans certains pays, prendre la pilule a un coût qui ne peut être assumé. Ainsi, des femmes optent pour l’ablation des trompes, notamment dans des pays musulmans. Une solution, ô combien radicale, entraînant la stérilité mais qui témoigne de cette nécessité de contrôler les naissances au risque de se voir vivre des grossesses non désirées.

Mais qu’en est- il de la contraception masculine ? Dans bien des couples, ce n’est pas à la femme que revient le devoir de prendre ses précautions. Le préservatif ou encore la vasectomie sont les contraceptifs au masculin qui nous font constater que la contraception n’est pas seulement une affaire de femmes. Des études sont menées sur la possibilité d’une pilule masculine, cette alternative semble bientôt être à portée de main.

Hormis la contraception, on peut faire usage de la pilule pour des raisons dermatologiques ou encore gynécologiques. En effet, la pilule peut avoir raison de l’acné récalcitrant ou encore des règles douloureuses qui vous clouent sur place ! Une pilule miracle donc, qui facilite la vie des jeunes filles complexées ou encore accablées.

La petite pilule a fait son chemin et en fera encore longtemps. Ne pas oublier de la prendre, telle est la contrainte quotidienne. Et pour celles qui ne la supportent pas, d’autres moyens peuvent être adoptés. Aujourd’hui, ce sont 75 % des femmes qui en font l’usage, la bio attitude a, indubitablement, un long combat à mener…


Les 50 ans de la pilule
En partenariat avec





Loading














Recevez le meilleur de l'actu