Connectez-vous S'inscrire






Monde

Les 15 marins en route pour Londres

| Jeudi 5 Avril 2007

Ce matin, les 15 marins britanniques relâchés par l'Iran sont arrivés à l'aéroport de Téhéran et ont embarqué à bord d'un avion commercial à destination de Londres. Un "cadeau" adressé aux Britanniques à l'occasion de la naissance du prophète Mohamed et des fêtes de Pâques.



Selon un conseiller du président iranien, les quinze Britanniques sont attendus à Londres aux environs de 11h00 GMT (13h00, heure française).

Attendus à 13h à Londres

Les 15 membres d'équipage étaient arrivés, ce matin, à l'aéroport dans un convoi de berlines qui s'est rendu directement au secteur VIP de l'aéroport où les attendait l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Téhéran Geoffrey Adams. Ce dernier s'est refusé à tout commentaire.

Avant de prendre place à bord de l'avion, les ex-captifs ont reçu des cadeaux qui leur ont été donnés au nom du président iranien, selon l'agence officielle IRNA.

Selon un conseiller du président iranien, les quinze Britanniques sont attendus à Londres aux environs de 11h00 GMT (13h00 en France).

Les quinze marins britanniques ont été capturés le 23 mars dans le nord du Golfe. L'Iran soutient que les marins britanniques se trouvaient dans ses eaux territoriales au moment de leur capture. La Grande-Bretagne assure au contraire qu'ils effectuaient une mission de routine dans les eaux irakiennes.

Ahmadinejad saluant les militaires britanniques
Ahmadinejad saluant les militaires britanniques

Geste humanitaire

Contre toute attente, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait annoncé mercredi qu'il avait accordé sa grâce aux 15 marins et fusiliers marins britanniques arraisonnés dans les eaux du Golfe le 23 mars.

Devant la presse, le président Ahmadinejad avait présenté cette "grâce", qualifiée de "geste humanitaire", comme un "cadeau" adressé aux Britanniques à l'occasion de la naissance du prophète Mohamed et des fêtes de Pâques.

Peu après l'annonce de leur libération, la télévision publique iranienne diffusait des images de M. Ahmadinejad, tout sourire, saluant les militaires britanniques vêtus en civil et bavardant avec eux.

Ahmadinejad a dénoncé mercredi l'"absence de courage" dont le gouvernement de Londres a fait preuve, selon lui, en refusant de reconnaître l'"erreur" qui a consisté à violer les eaux iraniennes.

Heureuse issue

Le Premier ministre britannique Tony Blair a affirmé que la Grande-Bretagne se réjouissait de l'heureuse issue de cette affaire n'en tenait pas rigueur aux Iraniens. "Je suis heureux de la libération de nos 15 hommes", a-t-il déclaré, disant souhaiter que le règlement de tout différend avec Téhéran se fasse par le dialogue. "Nous avons eu une approche mesurée, ferme mais calme, sans négociation mais sans confrontation non plus", s'est-il félicité.

L'Iran n'a pas obtenu ce qu'il réclamait depuis le début de la crise, à savoir des excuses publiques de la Grande-Bretagne pour avoir laissé ses marins entrer dans les eaux iraniennes.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu