Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Le sionisme, vulgaire rejeton de la modernité marchande

Rédigé par Union française des consommateurs musulmans (UFCM) | Mercredi 23 Juillet 2014



Alors que l’agression sioniste se poursuit, nous exprimons notre soutien inconditionnel au peuple palestinien. Nous soutenons et saluons aussi, sans aucune réserve, sa résistance sous toutes ses formes.

Il est devenu évident que l’idéologie fondatrice de l’État sioniste n’est que racisme et expansionnisme qui prospèrent par le sang et la violence barbare. Cet État n’existe qu’à travers la cruauté inouïe d’une armée coloniale et une propagande vouée à falsifier l’histoire. Cette tromperie des peuples n’est possible qu’avec la complicité et l’hypocrisie des médias arabes et occidentaux.

Car si le sionisme fonde cet État illégitime, cette idéologie est tout aussi active dans les capitales arabes et occidentales.

Nous ne pouvons oublier que cette nouvelle agression sioniste n’aurait jamais été possible sans cet axe saoudo-égypto-sioniste qui s’est constitué à la faveur des printemps arabes. Les dictatures arabes des États du Golfe et la clique militaire égyptienne sont totalement impliquées dans cette nouvelle agression, comme elles l’ont souvent été précédemment. Et cela aura certainement des conséquences car les peuples arabes ne sont pas aveugles.

Les médias et les États occidentaux participent également du soutien inconditionnel au sionisme. L’État français a clairement fait le choix d’importer le conflit sur son sol en interdisant des manifestations, en multipliant les provocations policières, en laissant les milices juives ultra-violentes sévir en toute impunité et en arrêtant ceux qui manifestaient pacifiquement.

L’État français porte donc l’entière responsabilité des débordements actuels et futurs.

La volonté évidente de ne traiter les manifestations de soutien que sous l’angle des débordements et de l’antisémitisme supposé permet d’éviter de débattre de l’illégitimité historique et de l’aberration d’un État ouvertement colonial et raciste. Cela permet également d’évacuer toutes les interrogations sur la politique économique et sociale d’un gouvernement dit « socialiste » en pleine déconfiture.

En toile de fond, il convient bien de comprendre que l’existence d’un État-nation juif d’origine européenne dans cette région arabe est aussi justifiée par des enjeux économiques.

Au fil des bombardements et des multiples agressions, les territoires palestiniens sont devenus un véritable champ d’expérimentation de l’industrie militaire américano-sioniste. Une industrie qui n’a jamais souffert de la crise et qui ne peut vanter la qualité de ses « produits » que s’ils ont été « expérimentés » sur le terrain.

Les profits de l’industrie militaire sont ainsi devenus essentiels pour les économies occidentales en pleine crise. Cette industrie florissante jouit pleinement de la complicité des médias, français en particulier qui, ne l’oublions pas, appartiennent dans leur quasi-totalité à deux grands groupes militaro-industriels.

Ce sont les relents d’une idéologie marchande, moderniste et capitaliste en perdition qui s’expriment à travers cette nouvelle agression. La politique de domination des peuples qui s’est construite dans cette région au travers des projets d’États-nations tels que le kémalisme turc, le baasisme syrien et irakien et le sionisme juif ne sont que les nouveaux moyens d’asservissement des peuples.

Ces idéologies importées en terre moyen-orientale n’ont produit que désolation, sang et division. Les minorités arméniennes et kurdes en ont payé les lourdes conséquences, comme les populations arabes d’Irak, de Syrie et de Palestine les payent aujourd’hui. Nous rappelons que tout soutien à la résistance palestinienne passe nécessairement par la remise en cause de ce système marchand et, en particulier, de nos modes de consommation.

C’est pour cela que nous appelons à soutenir la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) et son boycott de tous les produits issus des terres palestiniennes usurpées.

À l’instar des idéologies laïques, nationalistes et militaristes des temps obscurs, le sionisme juif est voué à périr avec son État qui le représente, comme se sont écroulés le kémalisme turc ou le baasisme arabe avant lui. C’est la condition nécessaire pour une paix véritable que nous souhaitons tous.

Et c’est au nom de ce désir de justice et de paix que l’UFCM exprime aujourd’hui son soutien indéfectible et sa totale solidarité avec le peuple palestinien et sa résistance armée légitime.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu