Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le sentiment antimusulman et antijuif progresse en Europe

| Mardi 23 Septembre 2008

Selon un rapport publié jeudi 17 septembre par Pew Research Center, un organisme américain de sondage, les musulmans souffrent d'une mauvaise opinion dans plusieurs grands pays européens, alors que le sentiment antisémite a progressé ces deux dernières années.



En Espagne 52% des personnes interrogées ont une opinion défavorable des musulmans
En Espagne 52% des personnes interrogées ont une opinion défavorable des musulmans
En deux ans, " les opinions défavorables " contre les populations musulmanes et juives ont progressé en Europe. C’est ce que révèle le récent rapport du Pew Research Center, un organisme d’étude indépendant basé à Washington aux Etats-Unis. " Dans un certain nombre de pays, l’augmentation est particulièrement perceptible de 2006 à 2008 " indique le texte, dans lequel on relève " une corrélation évidente entre le sentiment antisémite et antimusulman ", "ceux qui ont une mauvaise opinion des juifs tendent aussi à en avoir une mauvaise des musulmans ".

Depuis 2006, les juifs souffrent d’une mauvaise opinion, en constante progression dans six pays européens étudiés. Mais c’est en Espagne où ce sentiment négatif a plus que doublé ces trois dernières années passant de 21% en 2005 à 46% en 2008. Ailleurs en Europe, 36% des Polonais, 34% des Russes, 25% des Allemands et 20% des Français interrogés se sont exprimés en ce sens. Soit une évolution constatée de 6 points en moyenne.

En revanche, dans la plupart de ces pays, les musulmans sont " considérablement " moins bien perçus que les juifs. Le pourcentage d'opinions défavorables oscille entre 23% et 52%. En Espagne et en Allemagne, selon le rapport, ces avis concernent la moitié des personnes interrogées (52% et 50%). Mais ces deux pays ont toutefois connu une nette régression du sentiment antimusulman depuis 2006. La montée de l’islamophobie est plus notable en Pologne (46% en 2008 contre 33% en 2006). La Grande Bretagne et la France accusent une légère progression de 3 points chacune.

En 2006 déjà, la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (Ecri) s'inquiétait de "l'intensification du climat d'hostilité" envers les musulmans et mettait en garde contre la propagation de l'antisémitisme "dans de nombreux pays européens". L'année suivante, le Conseil des droits de l'Homme à l'ONU recevait les conclusions de son rapporteur spécial sur le racisme, Doudou Diene. Selon lui, cette vision négative de l'Islam constitue une menace pour la paix dans le monde.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu