Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le roi Fahd d'Arabie Saoudite est mort

Rédigé par Mom Nicolas | Lundi 1 Août 2005

« C'est avec tristesse et chagrin que la cour royale, au nom de Son Altesse le prince héritier Abdallah ben Abdel Aziz et de tous les membres de la famille, annonce la mort du serviteur des deux Sanctuaires, le roi Fahd ben Abdel Aziz ». Le roi Fahd est mort, ce matin, à la suite d’une longue maladie. Agé de 84 ans, il laisse la succession à son frère le prince Abdallah, perpétuant ainsi la dynastie saoudienne en terre d’arabie.



 

« C'est avec tristesse et chagrin que la cour royale, au nom de Son Altesse le prince héritier Abdallah ben Abdel Aziz et de tous les membres de la famille, annonce la mort du serviteur des deux Sanctuaires, le roi Fahd ben Abdel Aziz ». Le roi Fahd est mort, ce matin, à la suite d’une longue maladie. Agé de 84 ans, il laisse la succession à son frère le prince Abdallah, perpétuant ainsi la dynastie saoudienne en terre d’Arabie.

 

 

Le nouveau roi d’Arabie, le prince Abdallah, est âgé de 82 ans. Depuis l’hospitalisation de son frère, le roi Fahd, c’était lui qui assurait les affaires du royaume.  Plus précisément, cela faisait 10 ans que le roi Fahd s’était retiré de manière non officielle des affaires politiques de son pays. Diabétique et victime d’une embolie cérébrale en 1995, le souverain avait atteint  le sommet de son règne. La suite ne fut qu’une descente aux enfers, enchaînant hospitalisation sur hospitalisation.

 

Des non dits…

 

Des communiqués officiels annonçant le bon rétablissement du roi se succédaient depuis sa dernière hospitalisation, le 27 mai dernier. Son entourage déclarait même sa sortie dans les prochains jours. Le destin fut tout autre, et l’annonce de sa mort, paraissant improbable, tomba comme un couperet, mettant fin à un règne de 23 ans.

 

Une page d’histoire se tourne

 

Fils du fondateur du royaume Abdel Aziz ibn Saoud, le roi Fahd était le cinquiéme souverain de la dynastie saoudienne. Multimilliardaire, il dirigea un royaume fort de deux millions de km² de sable et de pétrole. Homme d’affaire avéré, il profita de l’héritage obtenu par la force du poignet par son père et sut le garder jalousement des convoitises des tribus d’arabie. Son histoire s’achève avec une image loin d’être reluisante aux yeux du monde arabo musulman, une image à jamais liée à l’alliance américaine.  Il laisse la place à son frère Abdallah perpétuant ainsi la dynastie à la tête du royaume.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu