Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le rapport Larcher veut libérer l'hôpital de ses 'carcans'

| Vendredi 11 Avril 2008

L'ancien ministre Gérard Larcher a remis jeudi matin au président de la République Nicolas Sarkozy son rapport sur les missions de l'hôpital. Un rapport qui contient 16 propositions, dont le regroupement des hôpitaux et le renforcement du pouvoir des directeurs d'établissements. Gérard Larcher a déclaré pour sa part vouloir libérer l'hôpital public de ses "carcans".



Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines et auteur du rapport sur les missions de l'hôpital
Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines et auteur du rapport sur les missions de l'hôpital

'Carcans'

Le rapport sur les missions de l'hôpital, confié à l'ancien ministre Gérard Larcher, a été remis hier jeudi matin au président de la République Nicolas Sarkozy.

Pour sa part Gérard Larcher, désormais sénateur UMP des Yvelines, s'exprimant sur la radio Europe 1, a déclaré qu'"il y a dix ans, l'hôpital public, c'était plus de 50% de la chirurgie. Dans dix ans, si nous ne changeons pas, ce sera moins de 30% de la chirurgie, ce sera de plus en plus de secteurs non conventionnés.

"On ne supprimera pas d'hôpital, on lui donnera des fonctions pour répondre aux besoins de la population", a ajouté le sénateur, qui a daclaré vouloir libérer l'hôpital public de ses "carcans".

Dans un entretien accordé au journal Le Monde le 11 avril dernier, Gérard Larcher affirmait que "notre méthode est l'anti-carte judiciaire. Tout ne se décide pas à Paris et il n'y a pas de dessein préalable de réforme".

Propositions

Le rapport Larcher contient 16 propositions, dont deux phares, à savoir le regroupement des hôpitaux et le renforcement du pouvoir des directeurs d'établissements.

Vu le "nombre important d'hôpitaux publics", des regroupements d'établissements devraient être encouragés sous la forme de "communautés hospitalières de territoire", sachant que "la sécurité du patient prime sur la proximité" de l'établissement.

Par ailleurs, les directeurs d'établissements pourraient être issus du secteur privé ou d'un secteur autre que le secteur hospitalier, un dispositif leur "permettant d'acquérir les connaissances clés du monde hospitalier" étant prévu.

Afin d'"améliorer la performance économique" des hôpitaux, le rapport Larcher préconise entre autres le recrutement de spécialistes en logistique qui pourraient aider à améliorer "la gestion des lits" ou les "flux de patients".

Afin "d'éviter l'embouteillage" aux urgences, Gérard Larcher propose de mettre en place des consultations sans rendez-vous de spécialistes à l'hôpital, en particulier pour les patients envoyés par leur médecin traitant.

Ces propositions, et d'autres, devraient être intégrées au projet de loi sur la modernisation des soins, prévu pour l'automne. Et les effets de cette réforme, si elle est mise en place, pourraient se faire sentir "entre deux et quatre ans", a estimé Gérard Larcher sur Europe 1.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu