Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le projet d’abattoir halal à Guéret aux oubliettes

Rédigé par La Rédaction | Mardi 18 Mars 2014



A Guéret, dans la Creuse, l’éventuelle implantation d’un abattoir halal suscitait trop d’embrouilles depuis près d'un an. C’en était trop pour la Société des Viandes du Limousin (Sovialim). Son directeur, Mustapha Masri, a officiellement annoncé, lundi 17 mars, qu'il abandonnait le projet, sensée répondre à une demande pourtant réelle en viande halal dans la région.

Le porteur du projet a dénoncé dans un communiqué les menaces à l'encontre de ses interlocuteurs creusois et la « stigmatisation des juifs et des musulmans » autour de son projet.

Le collectif NARG (Non à l’Abattoir Rituel de Guéret), qui avait plusieurs fois organisé des manifestations et actions coup de poing pour signifier son opposition au projet, est particulièrement pointé du doigt. En juin 2013, les membres de ce groupe ont même été jusqu’à répandre du faux sang sur les marches de la mairie de Guéret, qui avait soutenu Sovialim, et lancer des fumigènes devant l’entrée du bâtiment.

Malgré la décision de Sovialim, le NARG maintient sa manifestation à la fin du mois de mars pour marquer sa « victoire », remportée au détriment de l'économie locale. Sovialim, fondée en avril 2013, était en effet prêt à investir 5 millions d’euros pour son projet, qui aurait pu permettre l’embauche d’une trentaine d’emplois. L’opportunité s’en est allée. Guéret devra faire sans.

Lire aussi :
Le halal au secours de la filière bovine
Guéret : les opposants à l’abattoir halal manifestent dans la mairie
Halal : des menaces de mort contre la préfète de la Creuse




Loading












Recevez le meilleur de l'actu