Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le procès d'Ehren Watada annulé

| Jeudi 8 Février 2007

Mercredi, aux États-Unis, la cour martiale qui devait juger un officier américain qui refusait d'aller combattre en Irak a annulé le procès pour vice de forme. Un nouveau procès aura cependant lieu en mars.



Ehren Watada
Ehren Watada

Annulé pour vice de forme

Le procès de Ehren Watada, un officier américain qui refusait d'aller combattre en Irak, a été annulé pour vice de forme mercredi sur la base militaire de Fort Lewis (nord-ouest).

Le juge a estimé que le soldat n'avait pas bien compris un document qu'il avait signé reconnaissant certains éléments des charges portées contre lui. Les procureurs avaient soutenu que le lieutenant Ehren Watada avait reconnu, en signant ce document, qu'il avait le devoir d'aller en Irak. L'accusé a argué qu'il avait, en réalité, reconnu uniquement le fait d'avoir refusé son déploiement.

Le juge militaire John Head a arrêté la date du 19 mars pour un nouveau procès. L'avocat de Watada, Eric Seitz, a cependant estimé qu'un deuxième procès reviendrait à soumettre son client à un double risque de condamnation. Il a déclaré qu'il tenterait pour cette raison d'obtenir un non-lieu, et qu'il ferait appel dans le cas où celui-ci serait refusé.

Une conduite indigne d'un officier

Ehren Watada avait refusé de partir pour l'Irak en juin dernier avec son unité, la troisième brigade de la deuxième division d'infanterie, estimant que la guerre qui s'y déroule est illégale.

Dans la déposition qu'il a signée, Watada a reconnu avoir refusé d'être déployé, et avoir critiqué publiquement la guerre en Irak. En échange, les procureurs avaient abandonné certaines charges.

Watada demeure inculpé pour son refus d'être déployé, ainsi que de deux chefs concernant une conduite indigne d'un officier. Il encourt quatre ans de prison et un renvoi en disgrâce.

Il s'agit du premier procès en cour martiale d'un officier ayant refusé d'être déployé en Irak, a déclaré Eugene Fidell, président de l'Institut national de la justice militaire, à Washington.

Une icône est née

L'officier Watada est devenu une icône du mouvement pacifiste aux Etats-Unis.

Il a reçu le soutien de nombreuses associations et personnalités, dont le Prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu et l'actrice Susan Sarandon. Des manifestations ont été organisées pour le soutenir à Fort Lewis, New York, Los Angeles et Washington.

Selon Amnesty International, trois soldats américains non gradés ont déjà été condamnés à des peines de 12 à 15 mois de prison pour avoir refusé de participer au conflit en Irak.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu