Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le président de la République accorde son soutien à Sarkozy

| Jeudi 22 Mars 2007

Jacques Chirac a annoncé, hier, son soutien officiel à Nicolas Sarkozy. Le ministre de l'Intérieur quittera le gouvernement lundi, où il devrait être remplacé par François Baroin.



Dans une brève déclaration télévisée, qui a duré un peu plus de deux minutes, le chef de l'Etat a annoncé qu’il soutient le candidat UMP dans la course à l'Elysée et qu'il voterait "tout naturellement" Nicolas Sarkozy.

Jacques Chirac
Jacques Chirac

Choix personnel

Evoquant ses "choix personnels" pour la présidentielle, Jacques Chirac a rappelé avoir "voulu la création de l'UMP" il y a cinq ans. Or, celle-ci "a choisi de soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, et ceci en raison de ses qualités. C'est donc tout naturellement que je lui apporterai mon vote et mon soutien", a-t-il dit.

S'il a salué "son travail, son engagement, ses résultats au ministère de l'Intérieur" avant d'annoncer que Nicolas Sarkozy quitterait le gouvernement lundi prochain, Jacques Chirac ne s'est pas étendu sur ses "qualités".

L'actuel ministre de l'Outre-mer, le très chiraquien François Baroin, remplacera "vraisemblablement" Nicolas Sarkozy place Beauvau, selon une source gouvernementale. Le porte-parole du candidat UMP, Xavier Bertrand, quittera également lundi le ministère de la Santé pour se consacrer à la campagne. Il devait être remplacé par l'actuel ministre délégué à la Famille Philippe Bas.

Je suis très touché

"Jacques Chirac vient de faire connaître son choix en m'apportant son vote et son soutien. Je suis très touché de cette décision. Elle est importante pour moi sur un plan politique et aussi sur un plan personnel", a déclaré mercredi Nicolas Sarkozy dans un communiqué.

"Venant d'un homme qui a été président de la République pendant 12 ans et qui sait mieux que personne les exigences de la fonction, la déclaration de Jacques Chirac a une signification politique de première importante", a ajouté le candidat UMP.

Candidat sortant de la majorité sortante

Pour Ségolène Royal, candidate socialiste, concernant ce soutien : "C'est la continuité de la politique de la droite telle qu'elle est conduite. Nicolas Sarkozy, et cela en est la preuve même s'il s'en défend, est le candidat sortant de la majorité sortante".

Entre Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy, "ce n'est pas une filiation, c'est une relève" a estimé jeudi l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, "heureux" de voir "la fonction présidentielle" entrer dans la campagne.

"C'est un soutien engagé sur la forme et sur le fond", a-t-il assuré sur RTL. "Sur la forme, une intervention télévisée spécifique (...) c'est important pour le président, et ces deux mots 'mon vote et mon soutien': un président de la République depuis l'Elysée ne pouvait pas en dire plus".





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu