Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le «père» de la bombe atomique pakistanaise fera des révélations

| Jeudi 29 Mai 2008



Abdul Qadeer Khan, «père» de la bombe atomique pakistanaise, en disgrâce, a annoncé jeudi de nouvelles prochaines révélations concernant le scandale de la prolifération nucléaire.

A.Q. Khan est en résidence surveillée depuis qu'il avait révélé au cours d'une interview télévisée en février 2004 avoir dirigé un réseau ayant transmis des secrets atomiques à l'Iran, à la Corée du Nord et la Libye.

Le président Pervez Musharraf qui lui a accordé son pardon, le maintient depuis en résidence surveillée.

M. Musharraf a démenti toute implication de l'État pakistanais dans cette affaire mais a refusé que des enquêteurs étrangers puissent interroger M. Khan.

Dans une rare interview à la télévision au lendemain du 10ème anniversaire des premiers essais nucléaires pakistanais, M. Khan a dit que la plupart des faits concernant ce scandale étaient largement connus.

Mais interrogé pour savoir s'il y avait d'autres informations, il a déclaré à la chaîne de télévision Dawn News qu'elles «sortiraient». «Il y a certaines choses qui sortiront en temps voulu, quand cela sera approprié», a-t-il précisé.

M. Khan a rappelé qu'il ne pouvait pas évoquer certains sujets, relevant de l'«intérêt national».

Le mois dernier, le «père» de la bombe pakistanaise, avait assuré à l'AFP qu'il avait endossé seul il y a quatre ans la responsabilité de la vente de secrets nucléaires à l'Iran, la Libye et la Corée du Nord pour «sauver» son pays.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu