Connectez-vous S'inscrire






Religions

'Le pèlerinage à La Mecque est le plus important événement au monde'

Hadj : attention travaux !

Rédigé par Propos recueillis par Assmaâ Rakho Mom | Lundi 2 Octobre 2006

Le gouvernement a publié et fait diffuser jeudi 28 septembre une brochure d’information bilingue français arabe, et ce pour mener à bien la préparation du pèlerinage annuel à La Mecque. Revenons à ce propos, avec le président de SOS pèlerin, Zakaria Nana, sur le processus qui a abouti à la préparation de cette brochure mais aussi à un assainissement du marché du hadj.



Zakaria Nana
Zakaria Nana

Saphirnews.com : En quoi la décision du bureau des cultes du ministère de l'Intérieur d'assainir le marché du pèlerinage à La Mecque constitue-t-elle une victoire pour vous et votre association ?

Zakaria Nana : M. Didier Leschi et son équipe suivent les problématiques du pèlerinage à La Mecque depuis plusieurs années et il semblerait qu'ils en avaient une connaissance très partielle.

Je me souviens de l'une des premières réunions entre le ministère et SOS Pèlerin - M. Leschi nous demandait comment s'organise le pèlerinage à la Mecque - Alors que l'un des membres de SOS Pèlerin (Pèlerin de la Mecque lui-même) a commencé à lui expliquer sa manière de comprendre l'organisation de ce Pèlerinage, j'ai du les interrompre pour les ramener à la raison. Personne, en dehors du ministère du Pèlerinage en Arabie Saoudite, n'est en mesure d'expliquer toute cette lourde et complexe organisation. Je vous rappelle que le pèlerinage à La Mecque est le plus important événement dans le monde entier (toutes manifestations confondues - JO et Coupe du Monde de Foot comprises).
J'ai alors recommandé au ministère de l'Intérieur de se mettre en relation avec ledit ministère de Pèlerinage. A mon grand étonnement, non seulement la proposition de SOS Pèlerin paraissait nouvelle aux yeux de M. Leschi et de ses équipes mais, en plus, ils ont suivi nos recommandations (en essayant d'organiser une rencontre qui malheureusement n'a pas encore eu lieu).

Néanmoins, une nouvelle dynamique naissait. Le gouvernement français se retrouvait face à des citoyens français responsables qui ne souhaitent qu'une chose : améliorer les conditions des pèlerinages et en particulier celui de La Mecque (je vous rappelle que SOS Pèlerin est une association laïque en charge de l'amélioration des conditions de pèlerinage et de la défense des droits des pèlerins de toutes origines et de toutes croyances - actuellement, nous analysons les conditions des Pèlerinages à Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle - de la même manière que nous l'avons fait en 2005/2006 pour le pèlerinage à la Mecque).

En conclusion, rien de nouveau sur la décision du gouvernement d'appliquer une loi qui régit les voyages à forfait (avion + hébergement), puisque cette loi date du 13 Juillet 1992. Lorsque j'ai demandé l'application de cette loi auprès du ministère du Tourisme et du ministère de l'Intérieur, ils m'ont indiqué que ce n'était peut-être pas approprié pour la communauté musulmane en France, ce à quoi je répondais que nous ne demandons pas d'exceptions particulières en tant que citoyens de la République. Nous revendiquons simplement nos droits qui semblent bafoués depuis trop longtemps...



Vous publiez sur votre site une liste d'opérateurs jugés recommandables. Sur quels critères vous basez-vous ?

Z. N. : SOS Pèlerin est née le 8 Mars 2005. Après une analyse de l'existant, nous avons décidé de recenser l'ensemble des opérateurs de voyages en charge du pèlerinage à La Mecque. Au total, un peu plus de 60 opérateurs qui se répartissent aux deux tiers par des agences de voyages et un tiers d'organisations cultuelles (mosquées, institut culturel, association,...)

Nous avons donc appliqué la méthode suivante pour qualifier les prestations de chaque opérateur :

1. Analyse de l'offre de chaque opérateur au travers de missions "clients mystères" (appel téléphonique ou déplacement en agence) entre septembre et novembre 2005. Ce premier questionnaire nous a permis d'identifier la qualité de service (accueil et information aux candidats au pèlerinage) des opérateurs et l'offre de forfait de pèlerinage ("package").

2. Au moment des départs à La Mecque (à partir du 15 décembre 2005), micro-trottoir aux aéroports de Paris (CDG). Nous avons interrogé 1018 pèlerins sur l'appréciation de leur agent de voyages depuis la réservation de leur forfait pèlerinage

3. Pendant le pèlerinage, des membres de SOS Pèlerin se sont rendus à Médine et à La Mecque pour effectuer un contrôle sur la qualité du séjour des pèlerins (transport, hébergement, accompagnement, etc.)

4. Au moment des retours de La Mecque (à partir du 13 Janvier 2006), micro-trottoir aux aéroports de Paris (CDG et Orly). Nous avons interrogé 523 Pèlerins sur l'appréciation de l'ensemble du pèlerinage.

5. Après les retours, nous avons traité plusieurs centaines de cas de litiges entre les pèlerins mécontents et victimes d'arnaques et les voyagistes.
En plus de ce travail de terrain, nous avons étudié la conformité des engagements des opérateurs de voyage vis à vis de la législation française (13 Juillet 1992) et de la législation saoudienne en matière d’organisation du hadj. La compilation de ces critères a donné naissance à cette première liste des agences de voyages recommandées par SOS Pèlerin. Cette liste n'est pas exhaustive et n'est pas définitive puisqu'elle doit évoluer en fonction de l'évolution du marché et de la prise de conscience et de professionnalisme que nous appelons de nos voeux depuis longtemps. A ce titre, nous avons déjà reçu des demandes de référencement de la part de nouvelles agences de voyages. Ces demandes sont à l'étude au sein de la commission "Opérateurs de Voyages" de SOS Pèlerin.


Sur votre blog (sospelerin.over-blog.com), vous parlez d'une

Z. N. : Afin de poursuivre ce travail et garantir les bonnes conditions de pèlerinage pour l'ensemble des pèlerins français à destination de La Mecque, il faut :

1. Informer le pèlerin le plus tôt possible (au moins 12 mois avant son départ) des bonnes pratiques lors de la préparation de son pèlerinage.

2. Former le pèlerin (certaines mosquées font déjà du bon travail mais la qualité n'est pas à niveau sur l'ensemble du territoire national) et le préparer physiquement et psychologiquement (aucune structure n'est en mesure d'apporter ce type de préparation en France) à son premier pèlerinage.

3. Accompagner le pèlerin pour lui permettre de conserver quelques repères pendant son pèlerinage :

Tout d'abord, SOS Pèlerin expérimente la mise en place d'une délégation officielle qui sera en mesure d'encadrer les pèlerins qui partiront avec les agences de voyages recommandées par SOS Pèlerin.

Ensuite la liste est longue et les chantiers nombreux. Nous appelons chaque citoyen qui se sent l'âme bénévole et volontaire à nous aider dans cette voie.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu