Connectez-vous S'inscrire






Hadj

Le mont Arafat, principal temps fort du hajj

| Mardi 18 Décembre 2007

Le pèlerinage annuel de La Mecque (le Hajj) s'est ouvert hier dans la ville sainte saoudienne où les fidèles ont pris la route de Mina, retraçant ainsi le trajet emprunté il y a plus de 1.400 ans par le prophète Mohamed. La deuxième étape du pèlerinage se déroulera mardi au mont Arafat, principal temps fort du hajj.



Le pèlerinage annuel de La Mecque s'est ouvert hier
Le pèlerinage annuel de La Mecque s'est ouvert hier
Deuxième étape: le mont Arafat

Hier dès l’aube, des centaines de milliers de fidèles vêtus de blanc ont pris la route de Mina à pied ou en autobus. à quelques kilomètres à l'est de la ville sainte, retraçant ainsi le trajet emprunté il y a plus de 1.400 ans par le prophète Mohamed.

Répétant en chœur "me voilà Allah, me voilà répondant à ton appel", les pèlerins empruntaient des routes ou tunnels aménagés pour atteindre la vallée. Ils devaient y passer la journée en prière et dormir sous des tentes avant de gagner mardi la deuxième étape du pèlerinage, le mont Arafat, appelé aussi Mont de la Miséricorde. Près de deux millions de personnes y sont attendues.

En haut de cette colline, ils resteront longtemps à prier et à implorer le pardon de Dieu. L'attente des pèlerins au sommet symbolise l'attente du Jugement dernier et constitue le principal temps fort du hajj.

Après l'ascension du mont Arafat, les pèlerins reviendront ensuite à Mina pour immoler un animal, généralement un mouton, en souvenir du sacrifice que faillit accomplir Abraham en voulant sacrifier son fils sur ordre de Dieu. Ce rituel marque le début de la fête d'Al-Adha, célébrée cette année le mercredi.

C'est la première participation officielle d'un président iranien au pèlerinage
C'est la première participation officielle d'un président iranien au pèlerinage
Un pèlerin comme les autres

Parmi les hôtes de marque cette année, le roi Abdallah d'Arabie a invité le président Mahmoud Ahmadinejad, arrivé lundi matin à Médine.

"Pendant ce voyage, outre le pèlerinage saint du hajj, j'aurai des entretiens avec des responsables", a dit le président iranien sur la télévision d'Etat avant son départ, ajoutant qu'il "rencontrera aussi la grande communauté musulmane présente au pèlerinage".

C'est la première participation officielle d'un président iranien au pèlerinage.

Le ministre de l'Intérieur saoudien a déclaré qu'il serait considéré comme un pèlerin comme les autres. "Il ne bénéficiera pas de mesures spéciales de sécurité", a-t-il dit.

L’an dernier, près de 2,4 millions de fidèles, parmi lesquels plus de 1,6 million venus de l'étranger, ont participé au hajj.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu