Connectez-vous S'inscrire






Société

Le journaliste de CNN enlevé à Gaza a été libéré

Rédigé par Bouali Houda | Mercredi 29 Septembre 2004

'Le journaliste arabe israélien de la chaîne de télévision américaine CNN Riyad Ali, enlevé la veille par un commando armé dans la bande de Gaza, a été libéré mardi sain et sauf. '



Riyad Ali a déclaré que ses ravisseurs lui avaient dit qu'ils appartenaient aux Brigades d'Al-Aksa, une organisation palestinienne radicale proche du Fatah de Yasser Arafat. Mais les Brigades ont par la suite publié un communiqué affirmant n'avoir rien à voir dans cet enlèvement qu'elles ont condamné en estimant qu'il nuisait à la cause palestinienne. Le journaliste de CNN appartient à la minorité druze d'Israël. 'Aucun reproche ne m'a été fait', a-t-il confié aux journalistes après sa libération. 'On m'a interrogé sur mon appartenance à la communauté druze et après avoir compris que je n'avais rien à voir avec leurs revendications ou préoccupations, j'ai été relâché'. Sa libération est intervenue peu après l'annonce par les autorités palestiniennes de la localisation par les forces de sécurité des ravisseurs qui n'ont pas revendiqué l'enlèvement ni formulé d'exigences publiquement. Ali a été remis à un poste de police de la ville de Gaza et le président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, dont les conseillers ont souligné qu'il s'était personnellement impliqué dans sa libération lui a téléphoné par le féliciter. Riyad Ali avait été enlevé lundi dans la ville de Gaza par un groupe de Palestiniens armés. Le Premier ministre palestinien Ahmed Koreï a déclaré que la police et les services de renseignements palestiniens avaient travaillé en étroite collaboration pour localiser Ali et obtenir sa libération. '(L'enlèvement) est contraire aux intérêts de notre peuple et nous ne pouvons l'accepter' a ajouté Koreï peu après la libération d'Ali. L'Autorité palestinienne avait déclaré faire tout son possible pour obtenir sa libération, tandis que le Hamas réfutait les accusations avancées par la radio israélienne disant que le mouvement islamique était responsable de cette opération. Les incidents de ce type impliquant des journalistes sont relativement rares dans la bande de Gaza et en Cisjordanie depuis le début, il y a quatre ans, de la deuxième intifada palestinienne.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu