Connectez-vous S'inscrire






Economie

Le halal tient salon

Tendance

Rédigé par | Mercredi 25 Mars 2009

Le 25 et 26 mars, le Salon de l’alimentation halal, seul salon professionnel en France entièrement dédié aux produits alimentaires halal, ouvre ses portes à Paris-Porte de Versailles.



Le halal tient salon
L’offre agroalimentaire halal, qui représente en France un marché de plus de 3,5 milliards d’euros par an, intéresse en premier lieu les consommateurs de culture musulmane, et ce quels que soient leur origine et leur âge. Selon une enquête AoFood de 2005, 85,9 % d’entre eux déclarent manger exclusivement halal. Le motif est essentiellement religieux.

Mais consommer halal n’est pas le fait des seuls pratiquants. Les raisons invoquées peuvent être d’ordre culturel (habitude de consommation, en l’absence même de pratique religieuse) ou d’hygiène et de santé (meilleur goût, meilleures qualités sanitaires…). En ce sens, la certification halal apparaît comme une garantie de sécurité et de qualité alimentaire.

« Malheureusement, en France, il n’existe pas d’organisme national à l’instar de Jakim, l’organisme officiel de certification du halal en Malaisie. Dans ce pays, qui possède le marché du halal le plus développé, la traçabilité ne se limite pas au sacrifice de l’animal, précise Antoine Bonnel, organisateur du Salon de l’alimentation halal. Tout fait l’objet d’une certification : la nourriture donnée au bétail, les ingrédients composant chaque produit, la distribution… Il existe des zones portuaires exclusivement pour produits halal. Même la bouteille d’Évian est certifiée ! »

Le halal tient salon

Le halal à la française

En France, les acteurs de la filière halal sont, pour la plupart, des entreprises françaises qui n’ont aucun lien avec la religion. Il est vrai que le marché halal est porteur : depuis 1998, il affiche un taux de croissance d’au moins 15 % par an.

« Le commerce halal est tout sauf un commerce de produits ethniques », temporise Florence Bergeaud-Blackler, sociologue à l’unité d’anthropologie de l’université d’Aix-Marseille, qui avait mené, en 2005, une enquête sur la consommation halal. « Le halal est un traitement religieux de produits absolument identiques aux autres. Si vous regardez ce qui est vendu sous l’appellation halal, ce sont plutôt des produits français (petits salés aux lentilles, saucissons, choucroutes, cassoulet) ou de la world food, c’est-à-dire des pizzas, des hamburgers et autre chili con carne. La world food n’est pas plus ethnique que la world music n’est traditionnelle. »

Selon Cedomir Nestorovic, professeur enseignant à l’ESSEC et auteur de Marketing dans un environnement islamique (à paraître chez Dunod), « les entreprises occidentales prennent leur part de gâteau du “ramadan business” dans les pays islamiques et cherchent maintenant à étendre ce business dans les pays occidentaux qui disposent d'une population musulmane importante. » Et de prédire : « La première cible sera la France, puisque c’est le pays occidental ayant la plus grande population musulmane. »

Antoine Bonnel renchérit : « L’économie du halal représente 10 % du volume total de l’alimentation. Le consommateur musulman est le seul à ne pas avoir réduit son poste de consommation alimentaire. Il est donc devenu un consommateur stratégique que les grandes enseignes veulent attirer de manière permanente, hors période du mois de ramadan, afin de le fidéliser.
Enfin, le consommateur non musulman s’est habitué aux produits halal, on n’observe plus de réactions d’hostilité vis-à-vis de ces produits telles qu’on avait pu les voir dans certains magasins il y a quelques années. Le Salon du halal, qui existe depuis 2004, a contribué à cette normalisation. »


Des perspectives de croissance s’annoncent donc phénoménales pour les industriels de l’agroalimentaire qui sauront saisir la tendance halal.



Infos pratiques
34 exposants de la filière halal présents le 25 mars, de 9 h à 18 h, et le 26 mars, de 9 h à 17 h.
Paris Halal Expo : 1, place de la Porte de Versailles – Paris 15e
www.parishalalexpo.com

Conférences
« Certification halal : le scénario global », mercredi 25 mars, de 11 h 15 à 12 h 30.
« Habitudes de consommation des jeunes Français actifs de confession musulmane », mercredi 25 mars, de 15 h 30 à 16 h 30.
« L’alimentation halal », jeudi 26 mars, de 14 h à 15 h.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu