Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le directeur de la CIA démissionne

| Samedi 6 Mai 2006

Porter Goss, directeur la CIA, l'Agence centrale de renseignement américaine a démissionné vendredi de ses fonctions, moins de deux ans après sa nomination. Le président George Bush a salué son travail.



Porter Goss
Porter Goss

Dernier remaniement au sein de l'administration Bush.

Porter Goss, directeur de la CIA, l'Agence centrale de renseignement américaine, a démissionné vendredi. C'est le dernier remaniement en date au sein de l'administration Bush. Le président George W. Bush a fait cette annonce à la Maison Blanche, en présence de Porter Goss dont il a salué le travail. Pas plus que M. Goss, M. Bush n'a donné d'explications sur ce départ, ni annoncé dans l'immédiat le nom de son successeur à la tête des services secrets américains. "Ce matin, Porter Goss m'a présenté sa démission, que j'ai acceptée (...) Il a dirigé avec compétence", a déclaré M. Bush, notant que Porter Goss a lancé durant son mandat de "transition" un programme sur "cinq ans pour augmenter le nombre d'analystes et d'agents, ce qui aidera à faire de ce pays un endroit plus sûr et nous aidera à gagner la guerre contre le terrorisme".


Conflit ouvert

Porter Goss, 67 ans a été nommé en septembre 2004 alors que la CIA, en pleine tempête, était vivement critiquée pour son traitement du renseignement tant en matière de terrorisme que dans l'affaire irakienne. Mais le nouveau patron de la centrale s'est attiré d'entrée les foudres du personnel de la vénérable institution. Au fil des semaines et des mois, nombre de responsables de l'agence, en conflit ouvert avec les conseillers de Goss jugés trop politiques, ont préféré démissionner -ou ont été poussés vers la sortie-, parfois après des décennies d'ancienneté dans la maison. En septembre 2005, c'est le numéro deux des services secrets, Robert Richer, qui avait ainsi jeté l'éponge.

Irak et les prisons secrètes

La fuite dans les médias d'informations sur l'Irak et les prisons secrètes de la CIA en Europe de l'Est a par ailleurs pu jouer un rôle dans le départ de M. Goss. Fait hautement inhabituel, il avait annoncé il y a deux semaines le renvoi d'un analyste en relation avec ces fuites. D'après un haut responsable de l'administration Bush, le directeur national du renseignement John Negroponte s'était entretenu avec Porter Goss, avec le feu vert de la Maison Blanche, pour évoquer avec lui la question d'une éventuelle démission. D'après un haut responsable de l'administration Bush, la nomination du successeur de Porter Goss pourrait intervenir dès lundi. Les noms de Frances Fragos Townsend, conseillère de M. Bush pour la sécurité nationale, David Shedd, chef de cabinet de John Negroponte et Mary Margaret Graham, adjointe de M. Negroponte chargée de la collecte du renseignement, sont notamment cités.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu