Connectez-vous S'inscrire






Archives

« Le dialogue est absolument possible »

Rédigé par Propos recueillis par Nadia Sweeny | Jeudi 16 Novembre 2006

Du 10 au 19 novembre 2006, le Groupe d’Amitié Islamo Chrétien (GAIC) organise une série de rencontres dans de nombreux pays d’Europe, principalement en France. De nombreux sujets sont abordés, allant du conflit israélo-palestinien à la démocratie et la laïcité, mais aussi le mariage, la mort, la pratique de sa religion, le dialogue… Nous avons interrogé Francis Raugel, membre chrétien et animateur au sein du GAIC.



SaphirNews.com : Qu’est ce que le GAIC, et quelle est sa particularité ?

Francis Raugel : Le GAIC est une association indépendante, crée en 1993 et composée de chrétiens et de musulmans. Le conseil d’administration est paritaire et rassemble dans l’ensemble tous les types de tendances dans le monde chrétien comme musulman. Nous avons une véritable volonté de promouvoir les rencontres, la connaissance de l’autre et d’apprendre. Nous avons comme principe de prendre en compte et d’écouter les opinions de chacun à l’encontre de l’image habituellement diffusée dans le grand public. Le dialogue est absolument possible, notamment entre des croyants qui se réclament du même Dieu. Nous pouvons partager et vivre cette foi de différentes manières. Notre différence principale avec le Secrétariat pour les Relations avec l'Islam (SRI), par exemple, est que cette institution représente et dépends directement de l’église catholique. Nous, nous sommes indépendant.


SaphirNews.com : Vous avez organisé une semaine de rencontres et de dialogue en France. Comment se déroule cette semaine ?

Francis Raugel : C’est la sixième édition en France, mais cela ne fait que deux ans que nous avons organisé ces rencontres au niveau européen. Nous sommes même soutenus par la Commission Européenne qui a pris conscience que le dialogue était un élément essentiel du « vivre ensemble ». Notre volonté est de développer les rencontres et l’amitié. Nous avons été surpris cette année car nous avons eu plus de participations que ce que nous espérions. Les gens se sont sentis intéressés. Plus de 5 000 personnes se sont déplacés en une semaine.

SaphirNews.com : Que pensez vous du contexte français pour le développement de ce dialogue ?

Francis Raugel : Nous avons une grande chance de connaître le contexte français, grâce à la laïcité. Ainsi, chaque religion a sa liberté d’expression et aucune ne cherche à dominer et à manipuler l’autre. Cela fait trente ans que le dialogue interreligieux se développe, ça devient donc une tradition. Il y a une certaine opposition des groupes minoritaires intégristes catholiques ou musulmans, mais ils sont très minoritaires. La grande majorité silencieuse ne s’implique pas mais n’est pas opposée à ce type de dialogue.

SaphirNews.com : Qu’avez-vous pensé des propos de Benoît XVI sur l’Islam ?

Francis Raugel : Nous avons regretté l’inexactitude et la maladresse de ce discours. D’ailleurs, beaucoup de chrétiens ont ressenti la même chose. Le Pape connaît apparemment très mal l’Islam. Mais finalement peut être que cet écart aura été positif, car Benoît XVI a pris conscience qu’il ne connaissait rien à l’Islam et a d’ailleurs rencontré Mustapha Chérif (ndlr : philosophe musulman, voir sa dernière publication sur SaphirNews.com. Il émerge donc une véritable volonté de découvrir l’Islam. Mis a part une minorité qui a réagit avec violence à ces propos, beaucoup de musulmans ont voulu répondre de manière intellectuelle en disant « nous devons donner notre vision de l’islam », ainsi, après les tensions, nous avons pu constater une ouverture au dialogue.


SaphirNews.com : Vous combattez donc activement cette idée du « clash des civilisations »

Francis Raugel : Oui, profondément. Dernièrement, une rencontre a eu lieu à Istanbul entre des représentants musulmans et chrétiens. Il y a eu une alliance pour exprimer que les tensions qu’on peut rencontrer dans le monde ne sont pas de nature religieuse mais bien politique. Il ne faut pas confondre ces deux aspects. Il y a un amalgame certain qui se fait entre problèmes religieux et politiques. La guerre en Irak ou encore le conflit israélo-palestinien sont loin d’être des conflits religieux, se sont véritablement des problèmes politiques. Or on mélange le religieux à ceci. La religion est manipulée et instrumentalisée par certaines personnes de manière à monter les gens les uns contre les autres.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu