Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le contrat entre Orange et son partenaire israélien renégocié

Rédigé par La Rédaction | Mardi 30 Juin 2015



Le contrat entre Orange et son partenaire israélien renégocié
Orange a annoncé, mardi 30 juin, avoir renégocié son contrat qui la liait avec Partner, une société israélienne de télécommunication dont les activités dans les Territoires occupés palestiniens ont été dénoncées par les organisations de défense des droits des Palestiniens.

Orange devra verser 40 millions d’euros à Partner à la signature du contrat et à l'aboutissement d'une étude de marché « pour évaluer la façon dont Partner s’intègre à la dynamique du marché des services de télécommunication en Israël ». L'accord prévoit aussi un paiement additionnel de 50 millions d’euros devra être acquitté si l’accord de licence de marque est résilié dans un délai de 24 mois.

Le partenariat sera-t-il rompu dans les deux ans ? C'est ce qu'espèrent les associations, auteures d’un rapport sur « les liaisons dangereuses d’Orange » qui « demandent à Orange de conduire cette démarche à son terme », affirme l’Association France Palestine Solidarité (AFPS). « Elles déplorent néanmoins qu’Orange n’ait pas reconnu publiquement les risques en matière de droits humains liés à sa relation d’affaires avec Partner, à l’instar d’autres entreprises et investisseurs », précise-t-on.

Les organisations estiment que la rupture future du contrat entre le groupe français et Partner est le fruit d'une « pression » afin qu’elle prenne enfin « des mesures concrètes pour faire cesser sa contribution indirecte à des atteintes avérées en matière de respect des droits humains ».

« C’est surtout le déficit de réaction publique de l’État français qui inquiète au plus haut point nos organisations », ajoutent-elles. Après les déclarations d'Orange disant dans un premier temps sa volonté de se retirer d'Israël, la France, qui détient 25 % des parts du groupe de télécoms, a catégoriquement refusé le boycott.

Lire aussi :
La France et Orange refusent le boycott d'Israël
Orange prêt à se retirer d’Israël, la campagne BDS renforcée
Orange sanguine en Israël : ses « liaisons dangereuses » avec l'occupation




Loading












Recevez le meilleur de l'actu