Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le congé proche aidant, un droit dès le 1er janvier 2017

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 28 Décembre 2016



Le congé proche aidant, un droit dès le 1er janvier 2017
Pour les salariés qui aident un proche malade, âgé ou handicapé, un nouveau dispositif légal voit le jour à partir du 1er janvier 2017. Ils pourront bénéficier d’un « congé proche aidant », un congé sans solde d’une durée de trois mois afin de permettre aux aidants de s’absenter sans avoir à craindre la perte de son emploi.

A noter aussi, le dispositif s’étend aux aidants sans lien de parenté avec la personne handicapée ou en perte d'autonomie.

Il se substitue au congé de soutien familial, « en élargissant le champ des personnes éligibles aux proches aidants sans lien familial et aux aidants de personnes accueillies en établissement, en autorisant les périodes d'activité à temps partiel au titre de ce congé, et en en autorisant son fractionnement », selon le décret en date du 18 novembre.

Sont concernés les employeurs de droit privé et leurs salariés ainsi que les établissements publics à caractère industriel et commercial. L'ancienneté requise pour en bénéficier est réduite à un an, contre deux ans actuellement. Ce congé, qui doit être formulée au moins un mois à l'avance, quinze jours en cas d'urgence, est renouvelable une fois dans la limite d'un an pour l’ensemble de la carrière.

Trouver une meilleure « articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale », tel est l'objectif affiché du congé proche aidant. En France, 8,3 millions de personnes accompagnent des proches handicapée ou en perte d'autonomie au quotidien.

Lire aussi :
Donner ses RTT à un collègue dont l’enfant est malade est possible




Loading













Recevez le meilleur de l'actu