Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le Secours Islamique de retour d'Irak

Rédigé par Dramé Ibrahima | Lundi 21 Avril 2003

Après 10 années de « guerre d’usure », l’opération « liberté de l’Irak » entreprise dans la plus grande transgression des lois internationales révèle un bilan accablant. Indépendamment des conséquences des interventions militaires, ce sont près de 6000 enfants qui meurent chaque mois des conséquences de l’embargo, plus d’un million d’enfants en bas âge souffrent de malnutrition.



Après 10 années de « guerre d’usure », l’opération « liberté de l’Irak » entreprise dans la plus grande transgression des lois internationales révèle un bilan accablant. Indépendamment des conséquences des interventions militaires, ce sont près de 6000 enfants qui meurent chaque mois des conséquences de l’embargo, plus d’un million d’enfants en bas âge souffrent de malnutrition.

 

« L’embargo qui a duré une dizaine d’années a fait des ravages » jugeait Mr Djamel Misraoui, responsable communication du Secours Islamique de Saint-Denis un mois avant la guerre. Dans l’urgence, l’organisation humanitaire a envoyé une délégation en Jordanie afin d’acheminer l’aide humanitaire en Irak.

 

M.El Ouardi Mohamed de retour de Jordanie a eu pour mission le renforcement de l’équipe logistique déjà présente sur le terrain ainsi que l’acheminement des colis alimentaires.

 

Situation accablante en Irak

Les médias occultent les conséquences des sanctions administrées par le gouvernement américain. Le constat de 12 années d’embargo est accablant et la « guerre éclair » a été dramatique pour le peuple. Les bombes américaines ont laissé place au chaos dans Bagdad. « J’ai croisé des personnes de retour d’Irak en Jordanie, d’après leur propos, la situation est vraiment catastrophique » rapporte M. El Ouardi. Le camp de Ruchied situé à la frontière de la Jordanie et de la Syrie n’est pourtant occupé que par 700 à 800 personnes, en majorité des irakiens d’origine qui retournent auprès de leurs familles, dans leur pays, sous domination américaine.

 

L’envoi des convois humanitaires

Au Secours Islamique du Boulevard Ornano à Saint-Denis, ce sont plusieurs employés et bénévoles, habitués ou non, qui se chargent d’organiser, de classer, de préparer des colis à destination des zones sensibles. Les collectes de fonds, associées à l’aide de la population jordanienne sur place ont permis la préparation de convois de 4000 colis de 22kg chacun, en destination de l’Irak. « Ce n’est pas grand chose, mais cela soulage beaucoup de monde » dit modestement Mohamed El Ouardi.

 

Difficultés dans l’acheminement de l’aide humanitaire

Le secours islamique a déjà plusieurs convois humanitaires destinés à être envoyés en Irak Mais actuellement, la situation ne permet pas leur acheminement en toute sécurité. Les opérations du secours islamique et des autres ONG en Jordanie ont lourdement été freinées, d’autant plus que deux membres de l’organisation n’ont été retrouvés qu’après dix jours de disparition. « Vendredi, ils étaient au CICR et devraient prendre la route très prochainement pour Amman » rassure M.El Ouardi..

 

L’après guerre occupe désormais le secours islamique en Irak sur trois grands fronts : l’eau, la santé et l’éducation.

 

A l’occasion du salon annuel du Bourget, L’Union des Organisations Islamiques de France organise le samedi, une soirée « Spéciale Irak » avec des chants, des témoignages et un documentaire au Hall 2. Le public est invité à venir nombreux à ce geste de solidarité avec le peuple irakien, notamment en participant au radiothon organisé par le secours islamique.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu