Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le PS face à la séparation du couple Royal-Hollande

| Mardi 19 Juin 2007

La séparation du couple Royal-Hollande relève " de la vie privée" et n'aura "pas de conséquences politiques" a déclaré hier François Hollande. Pourtant, l'impact de cette séparation sur le parti et sur son avenir n'est pas négligeable. Et la reconstruction qui s'annonce devrait le prouver, qui doit voir Ségolène Royal briguer la tête du parti.



François Hollande et Ségolène Royal
François Hollande et Ségolène Royal
Sur France Info hier, François Hollande estimait que sa séparation d’avec Ségolène Royal « n’a pas de causes politiques » et « pas de conséquences politiques ». « J'ai toujours veillé à séparer la vie politique qui doit avoir ses principes, ses règles et ses fondements, de la vie privée qui doit être protégée», a ajouté le Premier secrétaire du Parti socialiste, estimant n'avoir « pas d'autres commentaires à faire ».

« C'est Ségolène Royal qui a voulu donner la primeur de ses propos à un livre, c'est son choix, c'est sa liberté » avait-il déclaré au soir du second tour des législatives.


Le désormais ex couple Royal-Hollande s’expliquait hier sur cette séparation par médias interposés. Sur la chaîne LCI, Ségolène Royal déclarait pour sa part : « Je n'ai fait hier [ dimanche, ndlr] aucune déclaration et je pense que si cette information est sortie hier[ dimanche, ndlr], ça n'est pas un hasard, et je regrette ce type de méthode ».

« J'ai fait une clarification, j'ai dit ce que j'avais à dire, j'en ai dit le moins possible. Cette clarification maintenant est faite et je n'ai rien à ajouter mais je tenais à rectifier la vérité des faits par rapport à ceux qui ont été étonnés, à juste titre, que cette déclaration soit publiée hier » a-t-elle ajouté.


C’est en effet dans un ouvrage à paraître ce mercredi et intitulé « Les coulisses du pouvoir » que l’ex candidate du Parti socialiste à la présidentielle a évoqué sa rupture avec François Hollande de même que son intention de prendre la direction de Parti socialiste

Samedi prochain, un conseil national du Parti socialiste doit se tenir, qui devrait permettre à François Hollande de soumettre au vote du parti un « calendrier de travail pour faire l’analyse du cycle électoral ». Le prochain congrès du Parti socialiste devrait ainsi se tenir après les élections municipales de 2008.

Sur RTL ce matin, Dominique Strauss-Kahn a déclaré concernant cette séparation : "Je crois que c'est un secret de polichinelle". "Les relations personnelles interfèrent toujours avec la vie politique. Plus elles sont personnelles, plus elles interfèrent". "Et tout ce qui peut permettre de rendre les choses plus normales, plus politiques est le bienvenu" a-t-il ajouté, précisant que "nous ne disons pas aux Français ce qu'ils veulent entendre et nous n'apportons pas de réponses aux problèmes qui sont les leurs. Il est nécessaire d'engager la refondation de qu'est-ce que c'est d'être de gauche dans la France du 21ème siècle".




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu