Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le PAM triplera l'aide alimentaire au Niger

Rédigé par Bensilmane Hafida | Jeudi 14 Juillet 2005

Le Programme alimentaire mondial (PAM), va augmenter son aide au Niger. Cette agence des Nations unies a déclaré mardi qu’elle prévoit de tripler le nombre des bénéficiaires de l'aide alimentaire gratuite dans ce pays d’Afrique. Une décision qui intervient dans le cadre d’une opération d'urgence visant à atteindre plus d'un million de bénéficiaires. Il s’agit de lutter contre la crise alimentaire qui sévit dans ce pays.



Le Programme alimentaire mondial (PAM), va augmenter son aide au Niger. Cette agence des Nations unies a déclaré mardi qu’elle prévoit de tripler le nombre des bénéficiaires de l'aide alimentaire gratuite dans ce pays d’Afrique. Une décision qui intervient dans le cadre d’une opération d'urgence visant à atteindre plus d'un million de bénéficiaires. Il s’agit de lutter contre la crise alimentaire qui sévit dans ce pays.

 

Une situation critique

 

La situation au Niger est particulièrement critique cette année. La sécheresse, la dégradation des cultures et des  pâturages, causées par la pire invasion acridienne depuis 15 ans. Chaque année, même en situation de bonne récolte, les taux de  malnutrition des jeunes enfants sont extrêmement élevés au Niger. L'agriculture de subsistance et l'élevage constituent la  principale source d'alimentation d'environ 82% de la population  alors que 15% des terres seulement sont propices aux cultures.

Avec l'arrivée de plusieurs ONG au Niger mettant en place des  programmes nutritionnels spécialisés, le PAM distribuera des  rations gratuites de façon ciblée aux mères accompagnant leurs  enfants malnutris dans des centres de récupération nutritionnelle. D'autres ménages vulnérables bénéficieront de rations gratuites à  travers des opérations actuellement mises en œuvre par le  gouvernement du Niger et des ONG. 

 

«le Niger a besoin d'assistance humanitaire »  

 

La stratégie initiale du PAM pour faire face à cette crise a  été sérieusement compromise à cause d'un financement tardif et de  la difficulté d'acheter des vivres dans la sous-région. Les vivres sont désormais achetés au niveau international notamment au niveau des ports de l'Afrique de l'Ouest.  

'Des enfants sont en train de mourir et leurs parents ont faim', a dit Gian Carlo Cirri, Représentant du PAM au Niger. Il n'a  cessé de plaider pour une réponse rapide contre la crise  alimentaire empirant au Niger. 'Nous l'avons déjà annoncé et nous  le répétons : le Niger a besoin d'assistance humanitaire  aujourd'hui avant qu'il ne soit trop tard', a-t-il martelé. 

Grâce à une large couverture médiatique de la crise alimentaire au Niger, la majorité de l'appel pour 3,9 millions de dollars a  été reçue durant ces six dernières semaines. Cependant, le PAM a  besoin de près de 12 millions de dollars supplémentaires pour  couvrir les besoins croissants. 

 

Les greniers sont vides

 

Les greniers sont vides alors que la nourriture disponible dans les marchés est vendue au double du prix habituel, des prix au-delà des moyens de bien des ménages. Alors que la prochaine récolte n'aura pas lieu avant le mois d'octobre, certains survivent en se nourrissant de feuilles sauvages. Les centres de nutrition d'urgence des agences d'aide sont surchargés par des centaines d'enfants mal nourris.

Les autorités nigériennes s'inquiètent à l'idée que la distribution gratuite de vivres puisse créer une dépendance à l'aide alimentaire ou affecter l'équilibre des marchés locaux. Jusqu'à ce jour, le gouvernement a plutôt opté pour la vente subventionnée de céréales dans les régions qui présentent les besoins les plus urgents.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu