Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le NON majoritaire

Rédigé par Bouali Houda | Mardi 5 Avril 2005

Les nouveaux sondages sont venus confirmer lundi 4 avril que le non restait en tête dans les intentions de vote des Français pour le référendum constitutionnel européen du 29 mai, dans un contexte qui voit la popularité du couple exécutif toujours orientée à la baisse. Les neuf enquêtes d'opinion publiées depuis la mi-mars ont toutes placé le non en tête, avec des scores allant de 51 à 55%.



Les nouveaux sondages sont venus confirmer lundi 4 avril que le non restait en tête dans les intentions de vote des Français pour le référendum constitutionnel européen du 29 mai, dans un contexte qui voit la popularité du couple exécutif toujours orientée à la baisse. Les neuf enquêtes d'opinion publiées depuis la mi-mars ont toutes placé le non en tête, avec des scores allant de 51 à 55%.

Pour l’instant c’est NON

Selon un sondage Louis Harris, réalisé les 1er et 2 avril, 54% des Français ont l'intention de voter contre la ratification du traité constitutionnel européen tandis que 46% pensent voter pour. S'il reste toujours en tête, le non se tasse toutefois de deux points pour les deux autres instituts - IPSOS et CSA - ayant rendu public un nouveau sondage lundi.

Ainsi, IPSOS crédite le non de 52% contre 54% lors de la précédente enquête réalisée les 25 et 26 mars. Le oui remonte de 46 à 48%.

Pour CSA, le non recule également de 55% à 53%, avec un oui en progression de 45 à 47%, par rapport à un sondage du 23 mars.

Parallèlement, un sondage IFOP, également publié lundi, fait apparaître que 51% des Français souhaitent 'au fond d'eux-mêmes' la victoire du non, contre 42% qui veulent la victoire du oui.

Ces nouvelles enquêtes confirment les indications des précédentes concernant l'état d'esprit de l'opinion, avec un non très majoritaire, autour de 58%, dans l'électorat de gauche, y compris chez les Verts, et une forte majorité en faveur du oui chez les sympathisants UMP et UDF.

Toutefois, le nombre d'électeurs indécis - environ un tiers - comme celui de ceux qui affirment avoir l'intention de s'abstenir ou de voter blanc ou nul reste très élevé (jusqu'à 51%, selon CSA). Des chiffres à rapprocher de l'enquête IFOP dans laquelle 86% des Français affirment ne pas avoir lu le texte du traité constitutionnel européen.

Le premier ministre subit les conséquences du « NON »

La persistance du non, selon l'Institut Louis Harris, montre que ni la mobilisation du premier secrétaire du PS François Hollande qui a tenu son premier meeting la semaine passée à Marseille, ni l'entrée en campagne de Jean-Pierre Raffarin et de ses ministres, 'ne sont parvenues à enrayer la dynamique du non' jusqu'à présent.

Il est vrai que la cote de popularité du premier ministre est au plus bas. Selon Louis Harris, seuls 28% des Français (-7 points) ont une opinion positive de Jean-Pierre Raffarin début avril contre 35% fin février. Le premier ministre enregistre une chute spectaculaire et même son plus mauvais niveau de popularité depuis son installation à Matignon en 2002.

Pour l'IFOP, Jean-Pierre Raffarin ne recueille que 35% d'avis favorables, soit une baisse de 6 points, tandis que 64% des sondés n'approuvent pas son action comme premier ministre.

Non seulement 'l'implication du Premier ministre dans la pré-campagne référendaire ne joue pas pour le moment sur le oui mais elle semble le desservir personnellement', estime François Miquet-Marty, directeur des études politiques de Louis-Harris.

Alors qu'il ne s'est pas encore impliqué directement dans la campagne du référendum - sa première intervention prévue jeudi a été repoussée pour cause de funérailles du Pape -, la popularité du président Jacques Chirac reste également dans une spirale plutôt négative.

Pour l'IFOP, son action est approuvée par 52% des Français, un score identique à celui de mars, contre 47% d'un avis contraire.

Pour Louis Harris, 51% des Français (contre 42%) émettent désormais une opinion négative sur l'action du chef de l'Etat, soit une progression de 5 points en un mois.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu