Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le Maghreb verra-t’il la coupe du Monde ?

Rédigé par Fouad Bahri | Vendredi 9 Juin 2006

Le hold-up médiatique du Groupe ART (Arab Radio and Télévision), détenu par un milliardaire saoudien, sur la retransmission des matchs de la coupe du monde, à dix jours de l’évènement, n’aura vraisemblablement pas les mêmes conséquences sur les trois pays du Maghreb. La Tunisie, dont la sélection est qualifiée, semble sur le point de négocier une diffusion des matchs de son équipe sur ses antennes nationales. Le Maroc aurait trouvé la parade avec la diffusion, via des abonnements internet peu coûteux, des chaînes de télévision internationales. Avec des tarifs de cartes prohibitifs vendues autour de 100 dollars, l’Algérie semble la plus mal lotie des jeunes nations du football.



Originaire d'Algérie, Zidane jouera son dernier mondial sans son public maghrébin
Originaire d'Algérie, Zidane jouera son dernier mondial sans son public maghrébin
Quelques heures avant le lancement officiel de la coupe du monde de football, les jeux semblent-ils, sont faits. Les amateurs de football maghrébins vont devoir s’adapter à la nouvelle donne provoquée par le groupe ART qui a racheté à la Fédération internationale de football (FIFA) la totalité des droits de retransmission pour un montant de 100 millions de dollars.

Conséquence : les foyers qui espéraient visionner tranquillement les matchs depuis leur canapé devront mettre à la main à la poche. Le cheikh Salah Abdellah Kamal, propriétaire de l’ART entends bien vendre ses cartes de diffusion à au moins 100 dollars la pièce, ce qui représente là-bas l’équivalent d’un salaire smic mensuel.

La nouvelle, qui a résonné comme un coup de tonnerre dans une région toujours fidèle à l’évènement, s’est répercuté au plus haut niveau politique. Ainsi, Nabil Benabdallah, le ministre marocain de la communication, a-t-il déclaré à nos confrères d’Afrik.com, que son gouvernement « n’assume aucune responsabilité de la non retransmission par les chaînes de télévision nationale des matchs ». Selon le ministère marocain, la somme de dix millions d’euros aurait été nécessaire pour la conclusion d’un accord, ce qui n’était pas possible pour le budget des chaînes nationales.
Même chose en Algérie où le Premier ministre Abdelaziz Belkhaden tente de rassurer les algériens sur les négociations en cours avec Salah Abdellah Kamal. Pourtant, rien ne semble indiquer qu’une solution de sortie de crise soit envisagée.

Des solutions alternatives

Le problème est d’autant plus délicat, que les chaînes françaises qui vont diffuser l’ensemble des matchs de la coupe du monde en clair, vont crypter la retransmission de ces matchs pour les pays étrangers, privant le public maghrébin d’une solution alternative.

La Tunisie semble avoir résolu une partie du problème en ayant obtenu la diffusion des matchs de son équipe nationale. D’après le portail tunisien du markéting et de la communication Madwatch, la chaîne Tunis 7 devrait obtenir les droits de retransmission des matchs car la couverture terrestre de l’opérateur HTV serait incomplète. Les autres chaînes, à l’instar de RTM, proposeront un résumé de vingt minutes, par match et en différé, plus de heures après les rencontres.

Au Maroc, la population bénéficiera de la récente introduction de la télévision sur ADSL (internet à haut débit). Introduite par l’opérateur téléphonique Maroc Télécom, cette innovation permettra aux marocains de suivre les matchs, à partir de leurs lignes téléphoniques, via un abonnement internet.
Cette alternative aura tout de même un coût. Les abonnements proposés iront de 40 à 165 dirhams, selon les services proposés. Les marocains devront également se munir d’un décodeur avec routeur (1 200 DH TTC) ou d’un décodeur plus routeur Wifi (1 800 DH TTC).
Ils capteront ainsi une quarantaine de chaînes dont les chaînes arabes et françaises (TF1, France 2..).

La dernière alternative sera le piratage. D’après le quotidien marocain l’Opinion, cette pratique est déjà au point grâce à un logiciel turc qui a permis de décrypter les chaînes ART. Ce logiciel serait disponible sur le web.

Les algériens misent aussi sur le piratage pour rétablir ce qui est perçu comme une véritable injustice. La difficulté résidera dans le fait que TPS a prévu un système anti-piratage avec changement de code toutes les trente minutes.
Les moins chanceux devront donc se contenter des quelques cafés algériens qui prévoient l’achat de cartes et l’installation de téléviseurs pour visionner collectivement les matchs.

Vingt quatre ans après leur élimination en phase finale de la coupe du monde par l’actuel organisateur, après un accord irrégulier avec l’Autriche, les algériens garderont décidément un bien mauvais souvenir de l’Allemagne. En attendant 2010…





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu