Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le Hamas proclame la fin de la trêve

| Mardi 24 Avril 2007



Mardi, le Hamas a proclamé la fin d'une fragile trêve avec Israël, en tirant des dizaines de roquettes sur le territoire israélien le jour des célébrations du 59ème anniversaire de la création de l'Etat juif, après que neuf Palestiniens ont été tués le week-end dernier par les soldats israélien.

"La trêve n'existe plus. C'est l'ennemi israélien qui ne l'a pas respectée et maintenant c'est au tour des groupes palestiniens", a déclaré à l'AFP le porte-parole des brigades Ezzedine Al-Qassam, Abou Obaida.

Le Premier ministre Ismaïl Haniyeh, un dirigeant du Hamas, a accusé Israël d'être à l'origine de la rupture de cette trêve. "Le gouvernement a déployé d'importants efforts, sans relâche, auprès des factions palestiniennes pour imposer une accalmie", a-t-il dit aux journalistes à Gaza.

"Il existait une position d'ensemble palestinienne positive mais, malheureusement, nous avons été surpris par l'élargissement et l'escalade de l'agression" israélienne, a ajouté M. Haniyeh.

Neuf Palestiniens ont été tués le week-end dernier par les soldats israélien en Cisjordanie et à Gaza.

En vertu de l'accord de cessez-le-feu fin novembre 2006, l'armée israélienne avait mis fin à ses opérations militaires dans la bande de Gaza et s'était engagée à ne pas y lancer d'attaques. Pour leur part, les groupes palestiniens, dont le Fatah et le Hamas, devaient s'abstenir de tirer des roquettes.

Avant d'annoncer la fin de la trêve, les Brigades Ezzedine Al-Qassam ont revendiqué le tir dans la matinée de pas moins de 28 roquettes artisanales et 61 obus de mortier sur le sud d'Israël, à la lisière de la bande de Gaza.

"C'est la riposte aux crimes sionistes contre les Palestiniens, dont les derniers en date ont été les assassinats de résistants à Naplouse et à Jénine" en Cisjordanie, a affirmé Abou Obaida.

"Israël voit avec gravité les tirs des roquettes par le Hamas sur les villes du sud en ce jour d'indépendance. Nous ne permettrons pas au gouvernement terroriste du Hamas qui a revendiqué ces tirs de définir l'avenir de la région", a réagi la porte-parole du Premier ministre israélien Ehud Olmert.

Selon l'armée, seuls six roquettes et huit obus ont chuté en territoire israélien, sans faire de victime. Des hélicoptères israéliens ont ensuite "ouvert le feu sur des zones depuis lesquelles les tirs sont partis. Personne n'a été touché", a-t-elle indiqué.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu